Trackguru, l'application des alumni Thomas Chrétien et Olivier Brunet dédiée au son techno

Published by Cédric on October 16, 2014


Thomas Chrétien, cofondateur de Trackguru

Parmi les alumni du Wagon se cachent certains individus aux initiatives sonores sympathiques. C'est le cas de Thomas Chrétien et Olivier Brunet, tous deux associés autour d'un projet commun : Trackguru. Les deux garçons ont pour ambition de prendre soin des esgourdes de tous les amateurs de son techno & house avec un outil de curation communautaire plutôt bien ficelé. Présentation de l'application et retour sur leur expérience au Wagon avec Thomas.

Comment as-tu atterri au Wagon ?

À l'origine j’ai fait deux ans d’études en webmarketing. Rapidement, je me suis rendu compte qu’en plus de vouloir vendre un produit, je souhaitais surtout en créer un. J'avais plein d'idée et le fait de ne pas savoir coder représentait un obstacle de taille. Naturellement je me suis éloigné de l'école et j'ai exploré le milieu startup parisien. Rapidement je suis tombé sur The Family avant de me rediriger sur le site du Wagon.

Sans trop savoir sur quoi je m’embarquais, j’ai postulé directement et je me suis retrouvé quelques jours après à parler avec Romain, l'un des deux fondateurs du Wagon avec qui le feeling est super bien passé. Malgré quelques-uns de mes amis qui m'ont regardé un peu bizarrement sans oublier de ponctuer nos discussions de “Mais mec, tu ne fais plus d’étude ?!”, je me suis donné cette chance et j’ai foncé.

Peux-tu nous en dire plus sur Trackguru ?

Trackguru permet aux utilisateurs de poster des sons techno / house / deep house [...] en provenance de Youtube ou Soundcloud et de voter pour les autres tracks partagées par la communauté. Quand nous avons commencé à plancher sur le sujet avec Olivier, nous savions que l'enjeu principal se situait au niveau du prototype avec une bonne gestion des tracks. Pour faire simple, les tracks sont regroupées par jour de publication et le classement se fait par un tri de la liste obtenue en fonction du nombre de votes.

Screen de Trackguru

Des envies de lever des fonds ? D'ajouts de nouvelles features ?

Notre objectif principal est avant tout de réunir et fédérer une communauté pointue et d'améliorer sans cesse leur expérience utilisateur en apportant de nouvelles fonctionnalités sur la plateforme. Actuellement dans le pipe nous avançons sur la mise en place des profils "Guru" ainsi qu'une nouvelle interface orientée player afin de suivre les feedbacks de nos utilisateurs. Nous travaillons beaucoup en suivant leurs recommandations et nombreux retours (via Olark). Cela nous permet de résoudre pas mal de bugs très rapidement.

Pour répondre à la première question, le service est encore très jeune. Avant de nous lancer dans une levée de fonds, nous préférons d'abord travailler notre acquisition et établir un business model centré sur l'utilisateur.

Un mot sur ton associé et votre process d'exécution ?

Oui avec plaisir. Olivier sort de l'ESSCA et s'occupe désormais de la partie Market du projet. Pendant un cours de Lean Startup au Wagon, un des intervenants nous a conseillé de nous lancer à deux. Je savais que nous avions déjà pas mal d'atomes crochus ne serait-ce que par nos univers musicaux respectifs. L'association s'est faite naturellement à partir de là.

Travailler à deux s'avère toujours complexe, mais cela permet de se sortir la tête du guidon quand l'autre se rend compte que l'on a complètement dérivé de l’idée de base. La dimension de binôme prend tout son sens à ce moment-là, lorsque suite à cette remarque, on en revient au plan initial pour ne pas se perdre et continuer d'avancer dans la bonne direction.

Du coup, ravi de ton expérience au Wagon ?

Complètement. Je prêche cette formation partout ! Nous gardons une relation très forte avec toute l'équipe du Wagon. Les profs n'hésitent pas à garder un oeil sur notre code, voir même à nous aider. Ça a été le cas au moment où nous étions en train de travailler sur un search intégré afin de parser les résultats de YouTube et SoundCloud en fonction de la requête user. Le code était assez velu et Seb, le CTO du Wagon, n'a pas hésité à développer cette feature avec nous.

L'aspect qui me semble le plus important à souligner, c’est qu’en plus de t’apprendre à coder, on t’enseigne un véritable mindset en plus d'être introduit dans un écosystème de personnalités ultras compétentes en terme de produit, de dev et d’exécution. La formation fullstack te donne des outils pour être hyper productif, les bonnes méthodes de travail et toutes les clefs en main pour devenir dev junior.

À la fin de la formation, j'avais envie de partager tout ce que j'ai appris et de continuer à progresser. Du coup, je suis désormais teaching assistant quelques jours par semaine au Wagon. Au plaisir de vous y croiser !

Infos pratiques