Parol, le Github de l'Assemblée Nationale

Published by Cédric on March 18, 2015


Parol est une plateforme de visualisation et de collaboration permettant de suivre et de participer à l’élaboration des lois en temps réel. Interview de son fondateur, Valentin Chaput, alumni de la 6e promotion.

Parol, le Github de l'Assemblée Nationale

Pourquoi as-tu décidé d’apprendre à coder ?

J’avais tout simplement envie de découvrir l’intérieur de la “boîte noire” ! J’ai utilisé de nombreux outils pour bloguer depuis la Chine pendant mes études à Sciences Po, pour interviewer des jeunes à travers l’Europe dans le cadre d’un documentaire, ou pour gérer des campagnes militantes sur les réseaux sociaux.

Mais je dépendais toujours de plateformes tierces et le fait de ne pas savoir coder a tué dans l’oeuf plusieurs idées. Notre génération déborde d’idées pour repenser le monde, les relations humaines, le travail, la culture et les loisirs… et dans bien des cas, le code est le vecteur de cette émancipation.

Par ailleurs, les enjeux politiques d’Internet me fascinent depuis longtemps. J’ai travaillé pendant plusieurs années dans des collectivités territoriales et auprès d’élus. Je suis arrivé à la conclusion qu’on ne peut plus faire de politique aujourd’hui sans s’intéresser au numérique. À travers nos usages, nous sommes en train de redéfinir en profondeur notre manière d’organiser la société.

Si le monde a énormément changé au cours des deux dernières décennies c’est essentiellement grâce à la révolution numérique et assez peu du fait de grandes décisions politiques. Dans le même temps, ces profonds changements ont aussi une face inquiétante. Nous mesurons jour après jour que plus rien ne protège nos libertés individuelles de la collecte et de l’exploitation de nos données privées par les GAFA ou par la NSA. Nous anticipons déjà la transformation de centaines de métiers manuels et intellectuels par la robotique et l’intelligence artificielle. Le suivi de nos données médicales permettra certes de mieux nous soigner, mais pourrait rapidement remettre en cause l’universalité de nos systèmes de protection sociale. Bref, le numérique est politique et la politique doit, elle aussi, être numérique. Pour être véritablement acteurs des choix essentiels qui nous attendent, nous devrions tous apprendre à coder !

Peux-tu nous en dire plus sur Parol et la manière dont l’idée t’est venue ?

Parol est une plateforme de visualisation et de collaboration permettant de suivre et de participer à l’élaboration des lois en temps réel.

La communication politique s’est déjà bien adaptée aux réseaux sociaux et l’organisation des partis politiques s’est professionnalisée grâce aux nouveaux outils de gestion. Cependant, les démarches participatives n’ont jamais réussi à s’imposer sur le long terme. Le déclic est venu lors d’une discussion sur le fonctionnement de la plateforme open source Github, utilisée par tous les développeurs pour gérer les modifications successives de leurs fichiers de code source.

Qu'est-ce qu'une loi ?

De manière similaire, Parol part de la source de la décision politique : le texte de loi. Or, la loi est complètement inaccessible aux citoyens, qui ignorent bien souvent comment elle est construite. En réalité, si le contenu peut être extrêmement technique, la mécanique demeure assez simple : un article de loi et un amendement sont des séries de modifications d’écriture portant sur les articles des codes de loi en vigueur. Il s’agit donc d’ajouter, de supprimer ou de modifier du contenu écrit dans les codes de lois. La similarité avec les commandes basiques de tous les programmes informatiques est flagrante, tout comme la possibilité de représenter chaque modification comme un commentaire sur un document Word, un Google Doc ou, encore mieux, un texte de rap du site genius.com !

Les lois et les codes sont bien entendu déjà disponibles sur les sites de l’Assemblée nationale et du Sénat ou sur le portail Legifrance, mais aucune connexion intelligible n’est faite entre les différents textes. Les professionnels du droit et les parlementaires eux-mêmes perdent un temps fou à rechercher ces informations. Les citoyens, quant à eux, n’ont tout simplement pas le temps de le faire.

Parol rassemble sur une même page les articles de codes en vigueur, les articles de lois en discussion et les amendements parlementaires pour suivre et commenter les débats en temps réel et en toute transparence.

Grâce au soutien des professeurs et à l’inspiration transmise par Scott Chacon, l’un des cofondateurs de Github invité lors d’un ApéroTalk du Wagon, nous avons pu développer un premier prototype en quinze jours avec Amélie Beurrier, Jean Hamant et Sophia Kecir Camper. Le concept est simple, mais l’ingénierie derrière une plateforme telle que Github est vraiment complexe. Elle ouvre toutefois des perspectives très intéressantes. En sauvegardant toutes les versions de chaque texte sur Parol, nous rendons possibles de futures recherches sur les évolutions du droit, par exemple en filtrant par période, par majorité ou par thématique. En s’ouvrant au travail collaboratif sur un même texte rendu parfaitement compréhensible, notre projet permet surtout de redonner la parole aux citoyens.

Processus de rédaction d'une loi

Et la suite ?

L’aventure Parol ne débute réellement que maintenant ! Nous devons tester la plateforme en suivant l’écriture d’un texte de loi dans son intégralité, avant d’étendre le champ d’application et les fonctionnalités collaboratives, puis étoffer l’équipe avec de nouvelles compétences en développement.

En parallèle, comme les autres élèves de la promo, j’ai vraiment envie de rester proche de la formidable équipe qui nous a appris à coder ! Car au final, l’exercice le plus dur de la formation, c’est de descendre du Wagon au terme des neuf semaines…

Pouvons-nous en déduire que la formation au Wagon a répondu à tes attentes ?

Totalement ! Le Wagon, c’est avant tout un état d’esprit que j’ai adoré. Nous sommes une vingtaine par promo et chaque exercice se fait en binôme ou par équipe. La logique d’entraide, au cœur du métier de développeur, vient très naturellement. Dès les premiers jours, la bonne ambiance nous transforme en joyeuse colonie d’apprentis sorciers utilisant un langage hybride composé de “slack”, de “pull request”, de “rake db migrate” et autres codes de codeurs. Les profs et leurs assistants sont d’excellents pédagogues et la méthode combinant cours théoriques et exercices d’application est parfaitement huilée.

Nous sommes confrontés à de nouveaux challenges tous les jours et notre progression est extrêmement rapide. Même après l’avoir fait, je trouve à peine croyable que nous ayons été capables de reproduire les mécaniques essentielles de Airbnb (créer un profil utilisateur, ajouter un appartement, gérer ses réservations en tant que propriétaire ou locataire, etc.) dès la septième semaine... alors que nous n’avions jamais ouvert un fichier de code avant de commencer la formation !

Et puis le Wagon, c’est aussi toute une série de brillants détails qui nous mettent dans les meilleures conditions pour apprendre et collaborer : les bonnes pratiques distillées au quotidien, les ApéroTalks pour rencontrer des entrepreneurs inspirants, l’accès aux meet-up organisés par The Family, les séances de yoga hebdomadaires pour se détendre, les nombreuses bières partagées en fin de semaine avec toute l’équipe pour partager nos expériences et nos projets… Ce n’est pas pour rien que Le Wagon a été classé parmi les dix meilleurs bootcamps du monde !