Postulez

La Data Science comme tremplin: une révélation prometteuse pour Charlotte

Charlotte était Consumer & Market Intelligence Manager chez L’Oréal lorsqu’elle s’est familiarisée avec la notion de Data Science. En découvrant les avancées liées à son métier, elle a réalisé que la science des données tendait à être prédominante et omniprésente. Un must have qui l'a propulsée chez Nestlé où elle s'épanouit pleinement dans son rôle de CMI.

La Data Science comme tremplin: une révélation prometteuse pour Charlotte
Avec notre alumni Charlotte de Belay Data Analyst chez Nestlé En savoir plus sur Charlotte
Partager l'article

Que faisais-tu avant Le Wagon? 

Après mes études à l’Ecole hôtelière de Lausanne, j’ai été engagée comme stagiaire chez L’Oréal. J’ai ensuite été promue Consumer & Market Intelligence Specialist en Suisse puis, Manager au Royaume-Uni. En bref, il s’agit de collecter et d’analyser des données sur le comportement du consommateur et sur les tendances du marché afin de guider les équipes marketing dans leurs processus de décision et stratégies. Les données récoltées permettent de mettre le consommateur au cœur des décisions et de mieux répondre à ses besoins.
 

Qu’est-ce qui t’a motivée à suivre le bootcamp de Data Science? 

Lors de mon expérience à Londres, j’ai découvert d’impressionnantes avancées du marketing et du digital, notamment à travers les nouvelles techniques d’études de marché. Je ne souhaitais pas devenir Data Scientist ou Data Engineer. Dans ma mission de CMI, comprendre ce qu’il se passe derrière tous ces traitements de données est un vrai plus.
 

Tu travailles maintenant chez Nestlé, en quoi Le Wagon a-t-il été bénéfique? 

Ma formation en Data Science a clairement été décisive pour mon engagement, c’était un réel tremplin. Je suis aujourd’hui CMI Lead sur une catégorie pour la zone Europe. On utilise de plus en plus de techniques liées à l’intelligence artificielle avec, par exemple, le machine learning. Le but est de mieux prédire des tendances via des algorithmes ou le traitement du langage naturel (NLP).
 
Désormais, je suis capable de recommander l’approche et la méthodologie la plus appropriée afin de répondre à une question business. Je peux ainsi guider et challenger les agences partenaires de manière optimale. En fait, je suis un "data translator", c’est-à-dire que je traduis le travail du Data Scientist ou du Data Engineer pour extraire de vrais insights, des données et construire de solides recommandations destinées au marketing. C’est mieux comprendre pour mieux influencer. 
 

Comment as-tu vécu ton expérience au Wagon? 

C’était très challenging et très intense. La différence de niveaux et de profils entre élèves étaient enrichissante. Il y avait une grande entraide qui nous poussait à échanger, par exemple, comme un Data Analyst échangerait avec un Data Scientist et vice versa. 
 
C’était l’expérience la plus intéressante de ma vie au niveau académique! 
 

Tu faisais beaucoup de sport durant le bootcamp. Est-ce toujours le cas?

Oui, je suis toujours à fond dans le sport. Actuellement, je m’entraine pour la Patrouille des Glaciers ainsi que pour le full IRONMAN de Cascais. 
 

Un conseil pour les futur.e.s alumni?

Foncez, c’est l’avenir! On sous-estime complètement la Data Science, je pense qu'elle dominera toute activité professionnelle d’ici 10 ans.
Je dirais presque que c’est un devoir de comprendre cet environnement. En tout cas, la formation n’est pas uniquement dédiées à de potentiel.lle.s Data Engineers ou Data Scientists. 
Vous souhaitez en savoir plus sur les formations du Wagon ?
Go further illustration

Êtes-vous prêts à apprendre à coder ?

Nous sommes dans 41 villes dans le monde.

Laptop illustration