Postulez maintenant

D’ingénieur de formation à entrepreneur

Jérôme, récemment diplômé du bootcamp en Web développement à Marseille nous partage l’histoire de la création de sa plateforme - HOLIVIA. Après des études d’ingénieur, Jérôme a travaillé en grand groupe et en startup pour finalement se lancer dans l’aventure de l’entreprenariat.

D’ingénieur de formation à entrepreneur
Partager l'article

Que faisais-tu avant de rejoindre le Wagon ? 


Je suis ingénieur de formation, j’ai passé 10 ans dans le secteur de l’énergie et du transport, dans des grands groupes comme Veolia, Alstom et CMA CGM. 
J’ai ensuite passé un an dans la startup SailEazy, qui loue des voiliers en libre service via une application mobile où j'étais responsable du produit digital.  

Pourquoi as-tu décidé d’apprendre à coder ?


Chez SailEazy, le développement était totalement sous-traité, j’étais limité dans les échanges avec les développeurs pour piloter le lancement et les évolutions du produit. 

"C’est là que j’ai réalisé l’importance de maîtriser les bases du code pour prototyper rapidement, itérer rapidement, piloter des devs. C’est fondamental pour une boite qui fait du digital !"

Comment décrirais-tu le programme et ton expérience d'apprentissage au Wagon ? 


L’expérience du Wagon était géniale, on a réussi en 9 semaines à apprendre toutes les bases qui nous ont permis de produire un application web de qualité, hébergeant des données de santé et permettant à des praticiens de proposer des conseils en ligne. On a pu connecter des API pour la visio-consultation, inclure des logiciels de prise de rendez-vous et créer une UX qui est loin d’être parfaite mais qui nous permet de tester notre marché. 
 

Peux-tu nous en dire plus sur HOLIVIA et sur la création de la plateforme ? 


L’ambition de HOLIVIA, c’est de promouvoir les médecines complémentaires dans le parcours de soin des patients et de faire le lien avec les médecins généralistes. 

J’ai eu deux grandes inspirations, la première c’est une inspiration personnelle: j’étais au bord du burnout il y a deux ans et j’ai créé mon propre parcours d’accompagnement en ayant recours aux médecines complémentaires avec un impact important sur mon équilibre personnel. La deuxième c’est une conviction que la santé, c’est bien plus que des médicaments, et qu’il faut donner une place manquante à la prévention, au soutien, à la gestion du changement. Les médecins qui passent 15 minutes en moyenne en consultation avec leurs patients n’ont malheureusement pas le temps de gérer ces aspects dans leur prise en charge.

Pourquoi avoir travaillé avec des alumni du Wagon pour le développement de ton site ?


J’ai travaillé avec sept alumni du Wagon, dont six de ma promotion. 

"La richesse du Wagon, c’est aussi cette communauté que l’on peut solliciter."

Avec les compétences apprises au Wagon, j’ai pu faire une maquette fonctionnelle du site et proposer une architecture simple de base de données. Ensuite on a réparti le développement de chacune des briques entre chaque développeur et on faisait des stand up meetings tous les matins pour faire le point. J’ai pu me concentrer sur le reste du lancement de la société, le financement, le recrutement des praticiens, le marketing. Je ne sais pas comment j’aurais fait sans la communauté du Wagon ! Et d’ailleurs je vais certainement m’associer avec un alumni du Wagon de ma promotion...

Un conseil pour les étudiants du Wagon intéressés par l'entrepreneuriat ?


"Mon conseil, c’est de persévérer et de croire à son projet, cela demande de l’énergie mais c’est une belle aventure."



Vous souhaitez en savoir plus sur les formations du Wagon ?
Continuer la lecture

Sciences Po Aix s'associe au Wagon Marseille pour former ses étudiants au design d'applications

Pendant un mois, 50 étudiants de Sciences Po Aix ont suivi une formation au Design UX/UI pour apprendre à construire un prototype d'application web de A à Z.

Graduate stories

Antoine, du journalisme à l'apprentissage du code

Après dix années en tant que journaliste web, Antoine se passionne pour la tech, et tout particulièrement le développement web. En 2018, il pose son premier pied au Wagon en vue de changer de carrière et se lance dans 9 semaines intenses de code au sein du batch #177. Il est aujourd'hui développeur Ruby on Rails chez Cultur'​In The City.

Graduate stories

Jérémy Goillot, growth hacker chez Spendesk

Le code est une clef de compréhension pour tous les métiers du web. C’est aussi une source d’autonomie et d’indépendance !

Go further illustration

Êtes-vous prêts à apprendre à coder ?

Nous sommes dans 40 villes dans le monde.