Choisissez une ville

Après le Wagon, il devient product Manager chez Talent io : le parcours de Grégoire

Après une expérience entrepreneuriale “très mitigée”, Grégoire décide de rejoindre les bancs du Wagon Paris avec l’ambition de se lancer en tant que Product Manager à l’issue de la formation. Défi relevé puisqu’il occupe desormais ce poste chez Talent.io.

Avec notre alumni Grégoire Charles Product Manager chez Talent
Partager l'article
Que faisais-tu avant Le Wagon et qu'est-ce qui t'as donné envie de t'inscrire?

Je sortais d'une expérience entrepreneuriale très mitigée et j'avais envie de faire du product management. J'occupais naturellement ce rôle dans ma startup et faisais de la gestion de projet avant de monter ma boîte, cela me paraissait donc assez naturel. 

Mais ca n'a pas été le cas de la majorité des startups que j'ai rencontré : malgré un "profil intéressant", je me faisais systématiquement devancer par des ingénieurs de formation ou par des profils disposant d'un bagage technique plus conséquent. 

J'ai donc accepté la mort dans l'âme un job de consultant pour payer mes factures. C'est là que j'ai entendu parler du Wagon. 2 semaines plus tard, je posais ma démission. 


Quelles étaient tes ambitions et attentes en arrivant au Wagon ?

A mon époque 👴,  Le Wagon ambitionnait surtout de former des développeurs ou de permettre à des porteurs de projets de créer leur MVP. J’étais beaucoup trop vieux pour me permettre de repartir de zéro en tant que développeur junior (et je ne savais pas si ça me plairait)  et j’avais déjà vécu mon expérience entrepreneuriale. 

Mon but était simplement d’acquérir le bagage technique nécessaire pour pouvoir devenir un bon PM : comprendre l’architecture d’un projet web, être capable d’en appréhender les briques techniques et leurs complexités, mais aussi et surtout être capable de mieux collaborer avec des devs / ingénieurs.


As-tu eu des difficultés pendant le Bootcamp et (si oui) comment les as-tu surmontées?

Beaucoup! Le plus dur était d’assimiler tout ce qui était présenté chaque jour et d’être en capacité de passer à suite le jour d’après. Au début ca va, mais après quelques semaines, les cours deviennent de plus en plus complexes. J’ai tout simplement mis ma vie sociale en pause pendant 9 semaines pour y arriver et surtout je bossais comme un dingue le soir en rentrant et le week end pour être certain de tout maîtriser. 


Comment es-tu resté motivé tout au long de la formation ?

Grâce au format du Wagon qui est canon : très peu de cours théoriques (2h max / jour), beaucoup de pratique, qui plus est en binôme (avec un “buddy” qui change chaque jour). Tout ceci contribue à créer une vraie émulation entre les élèves. Je ne me suis jamais senti démotivé, au contraire, j’étais presque triste quand cela s’est arrêté. Cela avait été tellement intense pendant 9 semaines, que d’un coup on ressent un énorme vide. 


Quelle a été la meilleure partie de ton expérience de bootcamp?

Les aprem' à coder sous 40°C au deuxième étage chez The Family étaient incroyables! Et oui, à l'époque il n'y avait pas ces super locaux Villa Gaudelet mais c’était très sympa quand même. Difficile de retenir un moment particulier tant l'ensemble de l'expérience était intense. 

Du point de vue apprentissage, je me souviens encore du sentiment de satisfaction lorsque j'arrivais à assimiler un concept. Je me suis vu progresser chaque jour, c'était grisant.


Quelle as été ton expérience à la sortie du Wagon ? Que fais-tu maintenant? Combien de temps as-tu mis pour trouver un emploi après ?

J'ai vraiment eu beaucoup de chance. Déjà celle d'être hébergé par The Family. Ensuite, bizarrement, celle d'être fumeur... C'était la dernière semaine du Wagon, je bossais à fond sur mon projet final quand j'ai décidé de faire une pause et je suis tombé complètement par hasard sur la CEO de Clustree qui faisait un pitch dans le cadre de Girls in Tech. On a discuté 10 min, on s'est revu le lundi suivant, le mercredi j'étais embauché en tant que product manager !

Aujourd'hui je fais toujours du product management (je continue aussi à coder pour des projets perso). J'ai quitté Clustree en 2017 pour rejoindre talent.io, une startup qui édite une plateforme de recrutement spécialisée sur les métiers de la tech (développeurs, PM/PO, designer, etc.) et j’y suis très heureux ! La société compte d’ailleurs 4 alumni du Wagon dans ses rangs, et 3 sont sur la photo :) 


Est ce que tu peux nous expliquer en quoi consiste le poste de Product Manager chez talent.io ? 

Mon boulot c’est d’être au carrefour des besoins des candidats, des recruteurs mais aussi de nos account managers pour lesquels nous travaillons beaucoup. Cela va de la collecte et l’analyse des besoins utilisateurs, la priorisations des sujets à traiter, la réalisation des specs / design, le suivi du travail des développeurs jusqu’à l’acceptation des tâches et la mesure de leur impact une fois en production. 

En ce moment, je travaille activement sur le redesign de notre plateforme qui a bien besoin d’un petit coup de neuf. Nous n’avons pas de designer chez talent.io donc c’est moi qui m’en charge en plus de mon rôle de product. C’est assez particulier de cumuler les 2 casquettes, d’autant que je ne suis pas designer de formation, mais c’est un sujet qui me plait vraiment beaucoup


En quoi ton expérience au Wagon a permis de faire avancer ta carrière en Product Management ?

Le Wagon m'a permis de gagner en méthode, de mieux structurer mes réflexions produits. Cela m'a aussi permis d'être plus rationnel dans mes décisions. Je fonctionne beaucoup moins à l'instinct et regarde davantage les faits, les chiffres. 

Je pense aussi avoir amélioré ma relation avec les développeurs. Aujourd'hui, je parle leur langage, je m'intéresse à ce qu'ils font, je comprends leurs problématiques et je sais faire preuve d'empathie, chose inenvisageable avant Le Wagon (la fameuse guerre entre marketeux et techos). Je suis devenu leur allié mais n'ai pas pour autant renié mes origines business. J'ai l'impression que le mélange fonctionne bien, en tout cas j'en suis très content. 


Pourquoi recommanderais-tu Le Wagon en face d’autres bootcamp?

Je ne connais pas les autres bootcamp et leurs contenus mais je peux dire que Le Wagon a su créer un programme pédagogique parfaitement adapté à des profils comme le mien. On privilégie la pratique à des cours théoriques, on permet aux élèves de collaborer, de se challenger, et cela crée une vraie émulation. Les profs sont hypers à l'écoute, des anciens élèves sont également présents pour nous accompagner au quotidien. 

Et cette entraide se poursuit bien après la fin du bootcamp. Il n'y a qu'à voir l'activité quotidienne sur le slack du Wagon pour s'en rendre compte. C'est pas qu'une école de code mais aussi une véritable communauté de développeurs, designers, founders, product managers etc... Je m’y connecte tous les jours !
Vous souhaitez en savoir plus sur la formation de 9 semaines du Wagon ?
Téléchargez le syllabus
Continuer la lecture
Graduate stories

Changer ses plans : de chef de projet à développeur web

En participant à la formation du Wagon Lille fin 2018, Nicolas voulait donner vie à son idée et devenir Entrepreneur. Au bout de 9 semaines, il avait attrapé le virus du code et a décidé de changer ses plans.

News

Roadstr, location de voitures vintage entre particuliers

Amateur de belles voitures depuis l’enfance, Thomas Ceccaldi lancera le 31 octobre prochain Roadstr, un service de location de voitures vintage entre particuliers. La promesse est belle pour tous les amoureux d’épopées en vieille cylindrée ainsi que pour tous les passionnés d’asphalte. Spotlight sur le parcours de cet ancien élève du Wagon et son projet.

News

[Infographie] Le bootcamp, un accélérateur de carrière

Changer radicalement de carrière ou se former à de nouvelles compétences implique un investissement en temps et en énergie. Cela peut être intimidant au premier abord et, de fait, les questions fusent : est-ce que je vais trouver un emploi après seulement 9 semaines de formation ? Comment vais-je financer la formation ? Ai-je le profil adéquat ? Qu'est-ce que je peux faire après Le Wagon ? Et pour quel salaire ?

Vous souhaitez apprendre à coder en 9 semaines ?

Nous sommes dans 37 villes dans le monde.