Choisissez une ville

De la communication à l'UX Design, en passant par Le Wagon

Après un master en communication digitale, Clarisse cherchait le plus qui allait mettre sa carrière sur les bons rails. Apprendre à coder au Wagon l'a guidée vers son #DreamJob.

Avec notre alumni Clarisse Faure UX Designer chez Garantme En savoir plus sur Clarisse
Partager l'article
Qu’est ce qui t’a conduit à faire Le Wagon à Nantes ?

J’étais dans une période de ma vie un peu compliquée, j’étais pleine de doutes. J’avais déjà un master en communication digitale mais aucune réelle motivation ni envie de commencer ma carrière dans un domaine aussi flou. J’avais le sentiment qu’il manquait une corde à mon arc pour me différencier sur un marché du travail saturé de profils comme le mien. J’ai toujours gardé au fond de moi cette envie d’apprendre à coder mais je n’ai jamais osé me lancer, sûrement parce qu’en tant que fille, on ne m’a jamais poussée vers les métiers techniques, et je me suis certainement moi-même auto-sabotée en me conformant à des clichés.
Clarisse Faure dans ses nouveaux locaux 😎
Je suis tombée par hasard sur un reportage sur une école d’informatique et j’ai eu un déclic. Toutes ces suites de lettres sur un écran noir m’ont illuminée. J’ai toujours aimé bidouiller du code HTML et créer des petits sites quand j’étais jeune. J’ai fait des recherches et en quelques clics je suis tombée sur le site du Wagon. C’était décidé, je me suis installée à Nantes, j’ai rencontré la team et avant même de comprendre ce qui se passait, j’étais en train de compléter la track Ruby sur Codeacademy en vue d’intégrer le batch 107 de Nantes.

Et après Le Wagon tu as fait quoi ?

J’ai fait quelques petits projets en freelance avec Guillaume un prof du Wagon, histoire de me faire la main en front-end, qui m’intéressait particulièrement. J’ai beaucoup appris, mais j’ai très rapidement été frustrée de ne pas avoir la main sur le maquettage et la recherche utilisateur en amont. 

Je trouvais ça dommage de coder une maquette qui ne me semblait pas optimale en termes d’utilisabilité. Je me suis rendue compte qu’il y avait une nouvelle dimension à explorer, et surtout un nouveau challenge : l’UX design. 

Aujourd’hui tu as un nouveau boulot, il te plait ?
 
Aujourd’hui je travaille en tant qu’UX designer dans une jeune startup parisienne à Station F : Garantme. Il s’agit d’une société qui propose de se porter garant pour les futurs locataires qui n’ont pas de garant physique et donc de grandes difficultés à trouver un appartement en France.
Beaucoup de challenges pour 2019, dont la migration et la nouvelle version du site internet, d’où la nécessité de tout optimiser en termes d’UX et d’UI.
👋L'équipe de Garantme

Je crois que tu avais de la concurrence pour ce poste, tu nous racontes ?

Effectivement, il y avait pas mal de concurrence pour le poste. Au total, 2 entretiens et un test technique sur la refonte d’une page du site. Je me suis donnée à fond et ça a fonctionné (un des co-fondateurs de la startup est lui aussi un ancien alumni du Wagon, ça a très certainement aidé ;) )


Le métier est passionnant, je n’ai même pas l’impression de travailler : lifegoal atteint.


Tu peux nous décrire tes missions dans ce boulot et comment l’apprentissage du Wagon t’aide au quotidien ?

Mes missions sont très variées, je suis en charge de l’UX (recherche, analytics, tests utilisateurs…), l’UI (maquettage et prototypage) puis proposition des livrables pour les développeurs. Ma mission ultime c’est d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre interface, pour faire simple : la rendre intuitive et agréable.

Je fais toujours un peu de code et j’ai d’autres missions transverses. Je travaille au sein d’une petite équipe tech (6 développeurs et un Product Manager). Je bosse main dans la main avec les développeurs. Sans le Wagon, je n’aurais jamais eu le bagage nécessaire pour collaborer de cette manière avec eux. Je comprends leur langage et c’est définitivement un atout, on est tous sur la même longueur d’ondes, ce qui permet d’obtenir un produit final optimal.
Donc tu as changé de vie ! Un petit conseil pour celles et ceux qui hésitent encore ?

Le Wagon m’a permis de trouver un emploi dont je ne soupçonnais même pas l’existence il y a à peine un an. 

N’hésitez plus, si vous voulez casser la routine, vous challenger et faire partie d’un immense réseau, arrêtez-tout ce que vous faites et montez à bord ! 
En direct de la Station F
Vous souhaitez en savoir plus sur la formation de 9 semaines du Wagon ?
Téléchargez le syllabus
Continuer la lecture
Graduate stories

Architecte de formation, elle est aujourd’hui entrepreneure et professeure au Wagon Montréal

Camille aime tout ce qui est créatif. Architecte de formation, elle est aujourd’hui professeure assistante au Wagon Montréal, designer graphique à son compte, directrice artistique et créatrice de contenu et obsédée par la typographie.

Graduate stories

du code, de l'entraide et du bon temps (et du pédalo)

Les 12 et 13 juillet dernier avait lieu le HackerFest, un marathon d’innovation dans le cadre du Startupfest, le plus important festival des startups tech au Canada. Trois équipes d'alumni et professeurs du Wagon Montréal ont relevé le défi. Camille, développeuse fullstack et professeure au Wagon Montréal raconte.

Graduate stories

Développeur freelance & musicien : Louis navigue entre ses deux passions

Musicien professionnel, arrangeur et réalisateur artistique passionné depuis plusieurs années, Louis suit la formation du Wagon pendant l'été 2018 pour apprendre à coder. Un an plus tard, il sillonne les routes en tournée et travaille en parallèle sur ses projets en tant que développeur freelance.

Vous souhaitez apprendre à coder en 9 semaines ?

Nous sommes dans 37 villes dans le monde.