Postulez

Du recrutement au développement web: Le parcours de Cloé

Après avoir travaillé dans les RH pendant trois ans, Cloé a choisi de prendre une toute nouvelle direction pour apprendre le développement web. Peu de temps après avoir terminé le bootcamp, elle a décroché un poste de développeuse full-stack et elle ne pourrait être plus fière de la décision qu'elle a prise ! Lisez le récit de son changement de carrière.

Du recrutement au développement web: Le parcours de Cloé
Avec notre alumni Cloé Furlan Full-stack Developer chez Triton Digital En savoir plus sur Cloé
Partager l'article

Ton parcours avant le Wagon ? 


J’ai toujours été bonne élève et ne savais pas trop vers quel métier me diriger. Les profs m’ont  poussé vers une prépa et une école de commerce. Puis toujours un peu perdue, j’ai pris des cours assez variés et fait des stages dans différents domaines. Un de mes stages en cabinet de recrutement m’a beaucoup plu. J’ai donc continué dans cette voie pendant 3 ans.

Qu’est-ce qui t’a poussé à te réorienter pour devenir développeuse?


Depuis mes débuts en recrutement j’avais toujours dans l'arrière de ma tête cette idée que je n’en ferai pas ma carrière. J’ai travaillé sur des projets  RH et je n'ai pas aimé. C’était trop administratif à mon goût, donc je ne voyais pas comment je pouvais évoluer au-delà du cadre assez restreint du recrutement. De plus, j’ai toujours aimé les maths et la logique et ça me manquait de ne pas l'utiliser dans mon métier.

"Autour de fin 2019 je commençais à ne plus me sentir aussi motivée par mon métier de recruteuse, j’ai donc commencé à réfléchir activement à ce qui me manquait et ce qui pourrait mieux me correspondre. Le métier de développeuse remplissait bien les cases manquantes !"

Comment s’est déroulée ta recherche d’emploi après le bootcamp ? 


Je pense avoir été très chanceuse car dès la sortie du bootcamp j’ai eu l’occasion de travailler en freelance avec un ami qui était freelance depuis des années et cherchait de l’aide. En parallèle, je postulais un peu pour voir comment les entreprises réagissent à mon CV et par hasard, j’ai appris qu’un ami d’ami cherchait à recruter un développeur web junior dans son équipe. Il a donc passé mon CV et ça a fonctionné!

Est-ce que le fait d’avoir été recruteuse tech t’a donné les bons réflexes pour chercher?


Je pense que le fait d’avoir été recruteuse m’a aidé à être plus sereine en entretien (non technique) car j’en ai fait passer et je sais qu’il n’y a en général pas de questions pièges, seulement une équipe qui veut apprendre à nous connaître, contrairement à ce que beaucoup peuvent penser. Si vous ne sentez pas de bienveillance et d'écoute dans un entretien de la part du recruteur et du manager, je vous conseille de fuir, ça n'envisage rien de bon pour la suite !

Aurais-tu quelques conseils à partager à ce sujet?


Il ne faut pas hésiter à postuler. En sortant du bootcamp une erreur que j’ai beaucoup vu (chez moi y compris) c'était l’impression de ne pas être prêt(e) et de vouloir faire toujours plus de projets. Le risque est de s’en aller dans une spirale où on finit par ne jamais se sentir prêt(e) car on peut toujours améliorer son portfolio et ses projets. 

"C’est important de voir comment les entreprises réagissent à ton profil, ça permet aussi de s’ajuster. Il ne faut pas hésiter à contacter des recruteurs ou des développeurs plus seniors pour avoir leur opinion sur ton CV et ton portfolio. Tous ne répondront pas mais ceux qui le feront auront sûrement des conseils bien précieux!"

A la fin du bootcamp j’ai aussi trouvé qu’on était nombreux à se sentir un peu dépassés par toutes les possibilités qui s’ouvraient à nous en termes de stacks et outils à apprendre/découvrir. Je conseillerai aux futurs étudiants finissant du Wagon de se concentrer sur quelques outils/langages et de les utiliser dans des projets concrets, comme son portfolio, afin d’avoir de réelles connaissances sur ces technos sélectionnées et pouvoir les mettre sur son CV. J’ai par exemple fait mon portfolio en React et j’ai pu voir la différence sur les candidatures que je faisais pour des postes qui mentionnent React dans leur stack.

Parles nous de ton intégration chez Triton Digital. La COVID a-t-elle fait une différence? 


Chez Triton, je suis dans une équipe de 10 personnes dont 2 développeurs web (un développeur avec 7 ans d'expérience et moi). 

J’ai la chance d'être dans une équipe très disponible et consciente du fait que j’avais besoin d’accompagnement pour commencer. Ça a grandement facilité mon intégration et mes premières semaines à distance! 

Bizarrement avec du recul je n’ai pas ressenti de grande différence entre une intégration en personne et à distance. J’ai passé ma première journée avec les RH et le reste des nouveaux arrivants, j’ai eu un lunch d'équipe sur Zoom et depuis mes collègues sont toujours disponibles pour un appel Slack pour répondre à mes questions.

Parles-nous de ton poste


Je suis actuellement développeuse web. Je fais majoritairement du front-end et un peu de back-end. Je travaille sur un produit spécifique de mon entreprise qui utilise React et Typescript pour le front-end. Pour le back-end on utilise différents stacks. Celui sur lequel j’ai le plus travaillé à date est en scala.

On travaille en agile, et au quotidien on a trois types de tâches principales:

Es-tu contente d’avoir fait ce changement de carrière? 


Je suis très contente de ce changement de carrière. Je me sens stimulée dans mon travail au quotidien et j’apprends énormément. C’est valorisant de voir le fruit de son travail directement impacter le produit de notre entreprise !

Au-delà du poste je suis aussi super contente de l’entreprise et de l'équipe que j’ai rejoint.

Comment utilises-tu les compétences acquises au Wagon ?


Dans mon quotidien je n’utilise pas les langages appris au Wagon mais ce que j’y ai appris n’en reste pas, je trouve, moins pertinent. 

"Au Wagon j’ai découvert le monde du développement, comment naviguer à travers les ressources en développement web que l’on trouve sur internet et comment aborder les difficultés rencontrées quand on code."

Comment as-tu trouvé ton expérience de bootcamp hybride? 


Je suis venue dans les locaux du Wagon tous les jours car c'était important pour moi d'être sur place pour être dans le mindset des études et je ne regrette pas car il y avait une très bonne ambiance de collaboration, aussi bien entre les profs et les élèves qu’entre les élèves eux-mêmes.

J’ai eu l’impression que l'équipe du Wagon faisait également beaucoup d’efforts pour que les étudiants à distance ressentent cette collaboration et cette bienveillance.

Qu’as-tu préféré de cette expérience ? 


Les équipes du Wagon, aussi bien les employés que les étudiants. 

"J’ai trouvé qu’il y avait une grande écoute et bienveillance de la part de tout le monde, ce qui je pense, créait un environnement d’apprentissage idéal."

J’ai aussi été impressionnée par la structure d’apprentissage du Wagon! Il y avait tellement de façons différentes d'accéder à l’information que tout le monde pouvait y trouver son compte: sur la plateforme d'apprentissage comme des vidéos, des fiches récapitulatives (flashcards), des contenus des cours, des PDF, en plus des cours en personne


Des conseils pour les femmes qui voudraient se lancer dans une carrière dans les technologies? 


Ne pas hésiter à contacter des professionnel(le)s du milieu pour se renseigner sur le domaine et se lancer ! Ces derniers mois j’ai réalisé que travailler dans les technologies ou travailler dans les RH c'était seulement travailler dans un milieu différent, avec chacun ses codes, et qu’il fallait juste s’adapter, peu importe son genre. Je pense qu’il faut désacraliser cette idée que le milieu des technologies n’est pas un milieu pour les femmes et se lancer si on en a envie.


Vous souhaitez en savoir plus sur les formations du Wagon ?
Go further illustration

Êtes-vous prêts à apprendre à coder ?

Nous sommes dans 44 villes dans le monde.

Laptop illustration