Postulez maintenant

De designer d'espace chez IKEA à UX/UI Designer

Après plusieurs années en tant que Designer d'espace chez IKEA, Tiffany avait pour rêve de devenir UX designer. Elle s'est lancée dans le programme web fullstack du Wagon Nantes en espérant commencer en tant que développeuse front-end. La voici propulsée UX Designer en sortie de bootcamp.

De designer d'espace chez IKEA à UX/UI Designer
Avec notre alumni Tiffany Loué UX Designer chez Smart Macadam En savoir plus sur Tiffany
Partager l'article

Qu'est-ce qui t'a amenée à faire Le Wagon à Nantes ?

Je suis de la banlieue Nantaise, ça c’est pour la géographie. Pour le Wagon, j’ai fait pas mal de recherches car je voulais être UI/UX Designer à la base. J’ai questionné mon entourage, j’ai découvert qu’il y avait des UX designers que je ne connaissais pas.

Ils m’ont conseillé de faire un parcours de développeur, parce que c’est bien beau d’apprendre un métier, mais c’est aussi sympa de savoir comment ça se passe au sein d’une équipe, comment on collabore ensemble, comment “ça se passe la tech, pourquoi on peut pas faire tout ce qu’on veut en un claquement de doigts, etc.
Avec son parcours artistique, Tiffany pensait que la tech lui serait inaccessible
Je me suis dit : OK, le wagon ça l’air cool ! Mais j’ai continué de me renseigner, parce que le Code c’est un sujet qui est assez costaud, qui n’est pas fait pour tout le monde, qui n’est pas fait pour moi qui ait un parcours artistique… Donc j’avais un peu de craintes par rapport à ça. J’ai regardé Youtube, j’ai découvert Benjamin Code qui a suivi son frère sur le parcours du wagon. Son frère a lui aussi un parcours artistique, alors je me suis dit : si lui il peut, alors moi aussi !

Comment s'est passé l'après Wagon ?

Ca a été vraiment super vite. La dernière semaine, on a eu la Career Week avec la certification à passer en même temps. On a commencé la semaine, le Mercredi j’ai rencontré la personne qui allait m’embaucher, le Jeudi j’ai passé la certification, le Vendredi on a fait l’entretien d’embauche, et le vendredi après midi j’avais un nouveau job d'UX Designer !

Ce nouveau job, il te plaît ?

En fait c’est plus que ça : je pensais pas avoir un boulot aussi cool dans ma vie !

Tous les jours, mon boulot est de mieux en mieux, au delà de ce que je pouvais imaginer, en fait.

Comment l'apprentissage au Wagon t'aide-t-il au quotidien ?

Je ne me sers pas forcément du bagage technique que j’ai acquis car ce n’est plus mon rôle. Aujourd’hui, je suis designer dans une start-up, en l'occurrence une start-up qui développe une application pour aider les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer à conserver leur autonomie, mais aussi pour soulager les aidants qui les accompagnent.

Je travaille tous les jours avec des développeurs et pour communiquer, c’est beaucoup plus simple. 

Je suis vraiment sur la partie design de l’interface ainsi que tous les supports, toutes les plates-formes, tout ce qu’on va construire. Je suis garante de l’identité visuelle. Donc ça n’a pas grand chose à voir avec ce que j’ai appris techniquement pendant ma formation.

Par contre, je travaille tous les jours avec des développeurs, donc il faut que je comprenne leurs contraintes et pour communiquer, c’est beaucoup plus simple. On a le même langage. En comprenant leurs contraintes à eux, je fais un pas vers eux, eux font un pas vers moi et cela crée une émulation.

Le bootcamp a apporté à Tiffany le bon langage pour communiquer avec les équipes tech

Un conseil pour ceux·lles qui hésitent encore à rejoindre Le Wagon ?

Je pense qu’il ne faut pas se mettre de limites. On est super bien entourés au Wagon, il y a toujours quelqu’un pour nous aider dans notre apprentissage.

D’ailleurs il n’y a pas qu’une forme d’apprentissage; on peut être plus rapide sur certaines choses et moins sur d’autres. La première semaine, je me suis dite “je suis nulle, je comprends rien, je n’y arrive pas”, mais en fait c’est juste la mise en route. Les profs sont là aussi pour nous donner confiance, pour nous montrer que si on n’y arrive pas, c’est juste que ce n’est peut être pas la meilleure manière d’expliquer les choses, peut être qu’il y a un autre prof qui a une meilleure approche, etc. Ou parfois, juste de tomber sur le bon binôme, ça débloque les choses.

Et il faut s’accrocher, parce qu’au final, on y arrive, et on fait des trucs de fous !
Tiffany est maintenant UX / UI Designer chez Smart Macadam

Vous souhaitez en savoir plus sur les formations du Wagon ?
Continuer la lecture
News

Une nouvelle subvention du Gouvernement du Québec pour combler le déficit des compétences numériques

Lundi 6 avril, le gouvernement du Québec a annoncé un nouveau Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME-COVID-19), d’une enveloppe globale de 100M$.

Graduate stories

Clément, enseignant en économie devenu développeur web

C’est souvent un peu compliqué pour un futur étudiant de se rendre compte de l’impact du Wagon et de ce que le programme peut vraiment lui apporter. Est-ce qu’on sort du bootcamp avec de véritables compétences même quand on a jamais codé ? Est-ce que je pourrai mettre sur mon profil LinkedIn que je suis développeur ? Réponse juste ici.

Learn to code

Djinews et Catch a Fish, 2 projets du bootcamp Data Science

Après 9 semaines intensives à coder en Python et à gérer des données. Anne-Marie et Christophe, alumni de la 2e promotion en Data Science du Wagon Paris, ont développé les dix derniers jours du bootcamp deux projets : Catch a Fish et Djinews. Retour sur les différentes étapes qui leur ont permis de les réaliser et de les présenter lors du Demo Day.

Êtes-vous prêts à apprendre à coder ?

Nous sommes dans 39 villes dans le monde.