Postulez

Apprendre à coder pour travailler à l'étranger : le changement de vie de Samah et Florian

Anciennement collaboratrice comptable et consultant en immobilier, Samah et Florian se sont redirigés vers le e-commerce avant de se lancer un nouveau challenge à deux : se former au développement web pour gagner en autonomie et en liberté ! Depuis Dubaï, et un an plus tard, c'est l'heure du bilan.

Apprendre à coder pour travailler à l'étranger : le changement de vie de Samah et Florian
Partager l'article

Parlez-nous de votre background ! Que faisiez-vous avant le Wagon ? 

Samah :
 
J’ai eu un parcours classique jusqu’en 2016. Après un Master Comptabilité Contrôle Audit, j’ai intégré différents cabinets comptables en France, en tant que collaboratrice comptable pendant 6 ans.
2016 a été pour moi l’année de la remise en question professionnelle. J’ai quitté le domaine de la comptabilité et je me suis lancée dans l’e-commerce et l’univers du digital marketing. Je me suis formée en toute autonomie avec des formations achetées en ligne. 

Florian : 

Après une formation à l'Ecole Supérieure des Professions immobilières, j'ai commencé ma carrière en tant que consultant en immobilier d'entreprise à Paris puis je suis allé à Bordeaux où nous nous sommes rencontrés avec Samah. Avec le temps je me suis rendu compte que le salariat n'était finalement pas pour moi et je me suis tourné vers le e-commerce durant ces quatre dernières années jusqu'à présent. 


Vous avez décidé de faire la formation du Wagon ensemble dans le cadre de votre reconversion. Qu’est ce qui vous a amené à faire ce choix ? 

Samah : 

Après 2 ans à se former en toute autonomie, j’ai appris énormément dans les domaines de l’entrepreneuriat, le digital marketing, l’e-commerce et la création de site web avec des CMS. Au bout de ces 2 années, j’avais eu besoin d’acquérir des compétences plus techniques et de manière plus structurée et encadrée. Après un benchmark des formations en présentiel qui existent sur Bordeaux, nous avons sélectionné Le Wagon Bordeaux.
Et pourquoi faire la formation à deux ? Parce qu’à deux on est plus forts 🙂

Florian :
 
Plusieurs éléments nous ont amenés à choisir Le Wagon : le format Bootcamp, la présence à l'international et les avis positifs des anciens étudiants.
Avec mon expérience en e-commerce, j'avais envie d'ajouter une corde à mon arc qui match parfaitement avec cette dernière, le choix d’apprendre le web développement via Le Wagon était donc tout trouvé. 

Que retenez-vous de votre passage par le bootcamp Développement Web ? 

Samah : 

Une AVENTURE UNIQUE!
Un bel état d’esprit, un accompagnement personnalisé et une belle aventure humaine. J’ai croisé des personnes de différents profils que je n’aurai jamais rencontré dans ma vie. Une belle expérience qui m’a permis de prendre confiance en moi et d’apprendre à me donner les moyens de réussir dans la voie que j’ai choisie. Finalement, au Wagon Bordeaux, j’ai appris à apprendre et à apprivoiser le fait de sortir de ma zone de confort. 

Florian : 

Le premier mot qui me vient à l'esprit est “intensif”! Nous sommes encadrés par différents intervenants, tous professionnels, pas des théoriciens de l'enseignement. Chacun d’eux s'assure que l'on suive et que l'on progresse. Le système de mise en application du cours au travers d'exercices à réaliser quotidiennement en binôme est très bien pensé pour ne pas se retrouver seul face à une difficulté. Si nous sommes bloqués, il y aura toujours un Teacher ou un Teacher-Assistant en cas de besoin. 

Le Wagon se termine par la réalisation et la soutenance orale d'un site internet que nous aurions été incapables de faire seulement 9 semaines plus tôt! 

Le Wagon m'a permis avant tout d'apprendre et de savoir comment aborder un langage. Nous apprenons le langage Ruby mais cela donne également une méthode pour ne pas se noyer dans la découverte de nouveaux langages pour l'après-Wagon. 

Avant le bootcamp, vous aviez pour projet de travailler depuis l'étranger. Le défi est-il relevé ?

Samah : 

Absolument!
Après le Wagon à Bordeaux, nous avons passé quelques mois au Portugal et aujourd’hui, nous nous sommes installés à Dubaï !
A travers ce bootcamp, nous cherchions aussi à acquérir des compétences qui nous permettent de gagner notre liberté géographique. C’est chose faite! 

Florian

"L'idée était de pouvoir vivre grâce à un ordinateur et une connexion internet.  "

Notre objectif était surtout d'avoir une liberté géographique et temporelle en fonction de nos envies. 

Un an après notre sortie du Wagon, je suis certain que nous avons fait le bon choix d'apprendre le développement web lorsque l'on observe à quel point cette crise sanitaire a modifié la face du monde. Les règles du jeu ont totalement été bouleversées en fonction des États. Il a fallu changer nos plans à plusieurs reprises et choisir quel pays allait répondre au mieux à notre envie d'ailleurs. Cette adaptabilité nous l'avons obtenue grâce à l’e-commerce et au web développement. 

Pouvez-vous nous parler de votre quotidien en tant que freelances à l’étranger ? 

Samah : 

La première année post Wagon, je me suis consacrée les 6 premiers mois à développer mon propre site web, à coder des sides-projects pour renforcer mes acquis, à développer une stratégie de communication (page LinkedIn, groupes Facebook...) et à préparer l’administratif (matrice de facturation, de devis, fixer mes tarifs...) 

Les 6 autres mois, je suis passée en phase de prospection pure et dure. Je dirai que j’ai passé 70% de mon temps à prospecter et 30% à coder.
Aujourd'hui, je garde un pied dans le développement web en tant que freelance et parallèlement je me (re)lance en e-commerce avec de meilleures compétences techniques. 

Florian :

Au quotidien, on articule nos journées entre apprentissage du code, prospection de nouveaux clients et réalisation de missions. Mon réseau Linkedin, essentiellement composé de chefs d’entreprise grâce à mon ancien métier, nous aide beaucoup en ce sens. 

Quelles recommandations auriez-vous à faire à ceux qui aspirent à vivre le même mode de vie que vous ?

Samah : 

1 - Se donner les moyens de réaliser ses ambitions en se formant et en s’entourant de personnes qui sont dans le même état d’esprit que vous ou qui ont le même challenge que vous
2 - Persévérance
3- Sortir de sa zone de confort 

Florian : 

Si vous savez ce que vous voulez, faites-le! Il y aura forcément des personnes de votre entourage qui essaieront de vous en empêcher pour de bonnes ou de mauvaises raisons. Ne les écoutez pas. La seule limite c’est vous même. 

Qu’avez vous envie de dire aux étudiants qui pensent rejoindre le Wagon, mais n’osent pas encore se lancer ? 

Samah : 

FONCEZ!
Vous n’avez rien à perdre et tout à gagner ! Une équipe compétente vous attend pour vous faire progresser et pour vous accompagner à donner le meilleur de vous-même.
Vous serez surpris de votre progression et de votre capacité d’apprentissage. La méthodologie est bien rodée et cerise sur le gâteau, c’est une vraie aventure humaine où on fait de belles rencontres, il y a un bel esprit d’entraide. 

Alors donnez-vous les moyens de réussir et FONCEZ! 

Florian : 

J'aime bien cette citation : “Le plus grand risque, c’est de ne pas en prendre”.
Alors, lancez-vous, formez-vous, sortez de votre zone de confort et ajoutez une corde à vos compétences ! Miser sur le code c'est miser sur l'avenir !



LinkedIn :
- Samah El Kalaoui-Giambiasi
- Florian Giambiasi

Vous souhaitez en savoir plus sur les formations du Wagon ?
Go further illustration

Êtes-vous prêts à apprendre à coder ?

Nous sommes dans 44 villes dans le monde.

Laptop illustration