29 juin 2022

Le shift de Justine et Lisa : du stéthoscope au clavier

Lisa et Justine sont deux infirmières qui ont osé franchir le cap de la reconversion. Elles ont choisi de se former au Développement Web et c'est en avril 2022 qu'elles ont toutes les deux concrétiser leurs ambitions en rejoignant les bancs du Wagon Lyon.

Léa Landais
Léa Landais

12min de lecture

Le shift de Justine et Lisa : du stéthoscope au clavier
Justine et Lisa ne se connaissaient pas, mais à peine leur formation entamée en avril 2022, elles se rendent vite compte qu'elles partagent quelque chose : une carrière en commun. Nos deux étudiantes ont pris le temps de nous raconter leur expérience lors d'une entrevue à mi-parcours.



Salut les filles, est-ce que vous pouvez vous présenter ?

Lisa : Salut Léa ! Moi c’est Lisa, j’ai 30 ans et j'ai été infirmière pendant 12 ans. J’ai d’abord travaillé dans le public puis j’ai continué ma carrière dans le privé. Mon aventure a pris le fin le 4 avril 2022, quelques jours avant le début de ma formation en Développement Web au Wagon Lyon.

Justine : Je m’appelle Justine, j’ai 28 ans et j'ai été infirmière à domicile pendant environ 5 ans. Aujourd’hui, cela fait 1 an que je ne travaille plus vraiment, j’effectue seulement quelques missions par ci par là, je préfère me concentrer sur d'autres projets.

Après des années à travailler en tant qu'infirmière, vous avez eu envie de vous reconvertir. Quelles raisons vous ont poussé à vouloir changer de carrière ? 

Lisa : La pandémie mondiale a eu un impact important sur mon envie de tout plaquer. Finalement, quand j’y pense, ça fait un moment que je ne vois plus que les contraintes liées à mon métier, comme le travail de nuit, les heures à n’en plus finir. Forcément ce sont des choses qui ont un impact sur ta vie, cela devenait compliqué pour moi et pour mon entourage. À un moment, j'ai dit stop. Devenir développeuse web en freelance pour moi ça rime surtout avec avantages, cela me permet de bosser de partout, quand je veux. C’est l’occasion de retrouver une liberté que j’ai négligée pendant tant d’années. 

Justine : Pour moi c’est différent, je m’ennuie très vite dans mon métier et j’ai besoin de changement régulièrement. Cela fait 1 an que je cherche une reconversion, mais je ne trouvais pas de domaine qui me correspondait sur tous les points. Puis j’ai rencontré mon copain, développeur web. Je me suis rendue compte que c’est ce dont j’avais besoin, cela réuni tous mes critères en termes de liberté, de créativité et de stimulation intellectuelle. Cela me donne aussi la possibilité d’être en accord avec mes valeurs : je vais pouvoir m’associer avec des associations qui militent pour l’écologie. Mon ancien métier d'infirmière ne collait plus avec mes valeurs. Le développement web m’apporte aussi une certaine liberté, en termes de temps et d’indépendance financière et je peux m’occuper des projets qui me tiennent à cœur.

Le monde du développement web vous attire-t-il depuis longtemps ?


Lisa : Honnêtement pas du tout, je ne connaissais pas ce monde ou de très loin finalement. C’est le 1er janvier 2022 qu’on m’en a parlé. Nouvelle année, nouveau départ, comme on dit ! Ce besoin d’être stimulée intellectuellement au travail, j’y pensais de plus en plus, et c’est là que j’ai commencé à me renseigner sur le développement web.

“Repartir à 0 c’est ce dont j’avais besoin”

Justine : Pour moi, j'étais prédestinée à travailler dans le secteur du médico-social. Honnêtement je n’avais pas la moindre idée des différents métiers qui pouvaient exister en dehors des métiers "classiques". Tu vas rire, mais pour moi un développeur web, c’était vraiment le cliché du geek enfermé dans sa chambre ! J’avais aussi cette image du code très peu accessible. C'est en arrivant au Wagon que je me suis rendue compte que oui, effectivement, ce ne sont que des préjugés. 


Pourquoi avoir choisi la formation du Wagon ? 


Justine : J’ai essayé d’apprendre toute seule en me formant sur Openclassroom mais je me suis vite rendue compte que je n’avais pas le profil pour apprendre par moi-même. Puis mon copain m'a parlé du Wagon et j'ai réalisé qu'en termes de format et de contenu, c’était ce qu’il me fallait ! 
Ee plus, on part au Canada en septembre donc une formation plus longue ce n'était pas envisageable pour moi, le bootcamp du Wagon c’est pile ce dont j'avais besoin. Je suis ravie de le faire à Lyon, c’est vraiment une jolie ville et on ne s'ennuie jamais ici !

Lisa : Honnêtement la première fois que je suis tombée sur le site du Wagon je n'y croyais pas, ça me paraissait trop beau pour être vrai. D’ailleurs j’ai une histoire assez sympa sur ce qui m’a amenée à postuler au Wagon. Une fois pendant le rush, je regardais à peine mes patients et cette fois-là, comme par hasard, je lève la tête pour regarder ma patiente et je vois qu'elle porte le t-shirt du Wagon. Cette rencontre sortie de nulle part a balayé tous mes doutes quant à la formation. Et là, je me suis dit que c’était le destin !

À mi-parcours de la formation, comment vous sentez-vous ? 

Lisa : Je suis ravie, j’ai fait le bon choix ! Forcément, après 12 ans de carrière cela n’a pas été facile de se remettre dans une dynamique d’apprentissage, c’est un cheminement que j’ai dû reprendre de A à Z. Heureusement, notre batch favorise la cohésion. C’est vraiment agréable d’évoluer dans un environnement "safe". Cette semaine, on vient de démarrer nos projets de fin de batch et c’est un vrai plaisir, ça fait du bien de pouvoir appliquer ce qu’on a vu au sein d’un projet concret. Tous ces éléments confirment que je ne me suis pas trompée dans mon choix.

Justine : Je suis du même avis que Lisa, je suis contente de me former au Wagon mais c’est vrai que le rythme n'est pas facile à reprendre ! Une fois que tu es dans le bain, ça va mieux ! 
Personnellement, je suis quelqu’un d’introvertie et retourner dans un environnement avec de nombreuses personnes, c’est un nouveau challenge pour moi, tout autant que la formation en elle-même ! Le format bootcamp correspond parfaitement avec mon mode de vie, c’est ni trop long ni trop court. Mine de rien, en 9 semaines, on a le temps de découvrir tellement de choses !

Quels sont vos projets après Le Wagon ? 

Lisa : J’attends de voir pour la suite. Pourquoi pas trouver un stage dans le développement web, cela m'apparaît comme une suite logique ! Et puis, je souhaite continuer d’aider les gens, mais d’une manière différente.

Justine : Pour ma part, mon projet est plutôt clair ! Développeuse Web tel est mon destin… J’ai contacté plusieurs associations qui partagent mes valeurs pour les aider à améliorer la qualité de leur site. De mon côté, cela me permettra de m’entraîner et du leur, ils auront un meilleur accès à leur plateforme, tout le monde est content 😊 En septembre c’est direction le Canada, on a prévu de rester là-bas seulement 1 an, temps pendant lequel je vais continuer à me former au code. La possibilité de travailler en freelance va me permettre de réaliser le tour du monde que l’on prévoit depuis quelques temps avec mon copain !

Avez-vous des conseils à donner à une personne qui hésite encore à sauter le pas de la reconversion ? 


Lisa : Le premier conseil que je peux vous donner c’est de ne pas avoir peur, tout est à gagner quand on ne se sent plus épanoui par son travail ! Ne surtout pas se bloquer en se disant qu'on est trop âgé, il est important de se former à tout âge. Dans tous les cas, la formation m’a permis d’apprendre plein de choses et de stimuler mon cerveau. Cela m’a prouvé que je n’étais pas seulement vouée à être infirmière. Ce boost de confiance en soi et bien franchement il fait du bien ! Deuxième petit conseil avant de vous lancer dans l’aventure Wagon : prenez bien au sérieux la préparation sur Codecademy. Elle permet de se rendre compte si la formation est faite pour soi !

Justine : Si j’avais un petit conseil à vous donner, c’est de bien se renseigner sur ce qu’est le métier de Développeur·se Web (ou d'autres métiers de la Tech d'ailleurs) et de pas rester bloqué sur les clichés ! En tant que femme, c’est une vraie fierté de pouvoir maintenant faire partie de ce monde. J'ai beaucoup appris, que ce soit humainement ou techniquement : ce sera certainement votre cas aussi !

 "Je ne regrette pas d’avoir sauté le pas de la reconversion !"

Un petit mot de fin pour décrire l'expérience Wagon ? 


Lisa : Intense ! Que ce soit au niveau de la formation, du rythme ou encore des projets. "Intense" résume bien mon expérience au sein du Wagon Lyon. Je suis fière de faire partie du batch #854, d’avoir pu rencontrer toutes ces personnes avec qui je vais pouvoir garder un lien à vie. Le Wagon c’est plus qu’une formation, c’est une famille.

Justine : Je remercie Le Wagon pour cet élan de confiance en moi ! Franchement j'avais un doute sur ma capacité à pouvoir apprendre autant de choses en si peu de temps, et ça fait vraiment du bien au moral de voir que j'en suis capable. Je suis ravie d’avoir pu effectuer cette formation et je la recommande à toutes les personnes qui ont besoin de voir quelque chose de nouveau. Contactez-moi pour le développement de vos sites web ! (rires)