Postulez maintenant

Jongler entre vie professionnelle et bootcamp à temps partiel : l'histoire d'Alice & Li

Alice est data analyst en startup. Li fait partie de la direction innovation d'une grande banque. En février, elles posent leur premier pied au Wagon pour apprendre à coder. Depuis, elles suivent la formation à temps partiel les soirs et week-ends en parallèle de leurs emplois. Retour sur le parcours de deux supers working women !

Jongler entre vie professionnelle et bootcamp à temps partiel : l'histoire d'Alice & Li
Partager l'article

Quel est votre parcours ? 

Alice : Je suis diplômée d’une école d’ingénieurs et d’une école de commerce. Cette double compétence me permet d’exercer le métier de data analyst depuis bientôt 3 ans et depuis un an et demi au sein d’une startup de la mobilité à Paris. 

De nature hyperactive, j’ai toujours mille projets, mais jusqu’à présent, j’étais souvent bloquée car dépendante d’un binôme tech.

Li : Après avoir obtenu mon diplôme à l'ESCP à deux pas du Wagon d'ailleurs, j’ai d’abord rejoint un cabinet de conseil en stratégie à Paris avant de partir m’expatrier à Shanghai puis Hong Kong pour le compte de grands groupes français (Carrefour et BNP Paribas). Après 7 ans en Asie, on a voulu rentrer avec mon mari et se rapprocher de nos familles. J’ai ainsi rejoint la direction innovation de BNP Paribas en 2018 ce qui m’a permis de me reconnecter à l’écosystème start-up français.


Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre Le Wagon ?

Li : D’abord, pour démystifier le jargon tech et challenger les développeurs avec qui je travaille. Ensuite, pour pouvoir développer moi-même mes propres MVP. De nature hyperactive, j’ai toujours mille projets, mais jusqu’à présent, j’étais souvent bloquée car dépendante d’un binôme tech. Enfin, j’ai choisi le batch à temps partiel car je n’avais pas l’occasion de m’arrêter 3 mois d’affilée pour suivre une formation. Du coup, ce format est parfait pour moi.

Je suis très fan de la formation. Elle est pragmatique. Tout a été pensé pour permettre aux élèves de comprendre les bases du code et apprendre à coder rapidement.

Alice : J’ai décidé de rejoindre Le Wagon car je souhaitais renforcer mes compétences techniques et ainsi avoir un profil data le plus complet possible. Monter en compétence en développement web me permettra non seulement de comprendre ce qui se passe en amont de l’analyse des données,  notamment la conception des infrastructures de données, mais aussi de développer une culture web qui sera un atout dans mon métier au quotidien.


Comment vous organisez-vous au quotidien ? 

Alice : Je dédie entre 1h00 et 3h00 chaque soir de la semaine (sauf le mercredi) et la journée du samedi au Wagon. J’avais la chance de ne pas avoir beaucoup de temps de trajet entre Le Wagon, mon travail et mon domicile donc il m’a été plutôt facile de trouver un équilibre.

L’alternance entre la théorie avec les vidéos en ligne et la pratique avec les exercices, permet d’assimiler chaque nouvelle notion très rapidement.  

Li : Mes journées sont assez sportives entre les cours de code, le boulot et ma vie de famille (je suis jeune maman !) Coder demande du temps mais surtout du calme et de la concentration. Mission impossible avec un bébé. Du coup, je ne dors pas beaucoup ces derniers temps. Ceci dit, je ne vois pas le temps passer. Je prends plaisir à coder et j’ai découvert à quel point cela pouvait être prenant ! (#geek)


Quel rythme avez-vous adopté en cette période de confinement ? 

Alice : Mon rythme n’a pas tellement changé avec le confinement donc je m’organise exactement pareil mais avec les trajets en moins !

La formation permet réellement de progresser rapidement.

Li : Joker. En période de confinement, je n’ai pas ma super nounou. Du coup, j’ai dû réajuster mes journées … et je dors encore moins.


Que pensez-vous de la formation et de ton expérience au Wagon ? 

Li : Je suis très fan de la formation. Elle est pragmatique. Tout a été pensé pour permettre aux élèves de comprendre les bases du code et apprendre à coder rapidement. L’ambiance est bienveillante au sein de la communauté. C’est vraiment plaisant de faire partie de cette grande famille. Hâte que le confinement se termine pour pouvoir profiter des activités sociales organisées par les équipes du Wagon.

La gestion du temps est clé ainsi que la motivation.

Alice : Je trouve la formation du Wagon très efficace. L’alternance entre la théorie avec les vidéos en ligne et la pratique avec les exercices, permet d’assimiler chaque nouvelle notion très rapidement.  


Quel conseil donneriez-vous pour suivre le bootcamp ?

Alice : La formation en temps partiel demande beaucoup d’investissement. Le rythme est intense mais il faut rester motivé car le format de la formation permet réellement de progresser rapidement.

Li : Le batch à temps partiel est un marathon et appelle à un certain sacrifice personnel. C’est compliqué de continuer à travailler, profiter de sa famille, apprendre à coder et sortir. Du coup la gestion du temps est clé ainsi que la motivation.


Que souhaitez-vous faire après Le Wagon ?

Li : Je monte ma boîte ! Je me lance dans l’aventure entrepreneuriale et monte avec une amie une assurtech : Lyanne, un agrégateur de contrats d’assurance, couplé à chatbot capable de répondre en temps réel et de manière personnalisée aux questions des assureurs et des assurés. J’aimerais reprendre la main sur la version bêta de notre web app et coder moi-même nos prochains modules (en attendant de trouver notre CTO… je dis ça, je ne dis rien !)

Alice : Continuer à exercer dans la data, car c’est un domaine qui me passionne, mais avec une nouvelle corde à mon arc qui me permettra de mener à bien mes missions et d’évoluer professionnellement.

Vous souhaitez en savoir plus sur les formations du Wagon ?
Continuer la lecture

Sciences Po Aix s'associe au Wagon Marseille pour former ses étudiants au design d'applications

Pendant un mois, 50 étudiants de Sciences Po Aix ont suivi une formation au Design UX/UI pour apprendre à construire un prototype d'application web de A à Z.

Graduate stories

Pourquoi les compagnies tech recrutent nos gradués

Nous avons échangé avec Yannick Bessette, fondateur et CEO chez Beslogic suite au récent recrutement de six de nos alumni comme développeurs junior dans son entreprise. Beslogic est une compagnie en technologie de l’information qui a décidé d’innover en regardant sur le marché pour trouver des vrais passionnés du code. Ils ont comme mission de créer des solutions personnalisées pour les organisations de toutes sortes.

Graduate stories

Lila : alumni du Wagon Marseille, elle fonde Meli, "Le Shazam des Monuments"

Après le Wagon Marseille, Lila a été Customer Success Manager, avant de porter son projet d’Application Mobile. Elle est aujourd’hui co-fondatrice de Meli, le Shazam des monuments ! Retour sur son expérience.

Êtes-vous prêts à apprendre à coder ?

Nous sommes dans 39 villes dans le monde.