Choisissez une ville

Apprendre, entreprendre et suivre ses passions: le parcours atypique d’un jeune développeur

Victor Korelsky a suivi le programme FullStack du Wagon à Paris (batch #30). Entrepreneur, développeur, étudiant en sciences de l’informatique à McGill, il est aussi professeur et coach nomade du Wagon, en résidence principale à Montréal.

Partager l'article

Victor Korelsky a suivi le programme FullStack du Wagon à Paris (batch #30). Entrepreneur, développeur, étudiant en sciences de l’informatique à McGill, il est aussi professeur et coach nomade du
Wagon, en résidence principale à Montréal.

Une soif d’apprendre: de Paris à Montréal


Été 2014, Victor a 17 ans, il vient de passer l’étape ultime du secondaire français: le baccalauréat. Son diplôme en poche, il décide de partir en Russie pour apprendre le russe. C’est à ce moment là qu’un ami lui propose de lancer une start-up dont la mission est d’offrir un support académique en ligne personnalisé aux étudiants: son aventure entrepreneuriale avec Teech est initiée.

Sa soif de défis l’amène à faire l’ascension du Mont-Blanc et réfléchir aux prochaines étapes de sa vie. Cette expérience le pousse à suivre ses passions et à se dépasser.
Victor au sommet du Mont-Blanc

“Ça été l’expérience la plus dure de ma vie, mais j’en ai retenu que si tu as vraiment envie de le faire, tu y arrives”

Au printemps 2015, il intègre la prestigieuse université McGill (Montréal) en science-politique économie et science de l’informatique. Il réalise alors qu’il lui manque un savoir-faire essentiel pour être indépendant et plus agile dans l’avancée de ses projets, tant académique que entrepreneuriaux: savoir coder.

Le Wagon pour accélérer son apprentissage de la programmation web


Ces recherches l’amène à découvrir le programme FullStack du Wagon qu’il intègre à Paris à l’été 2016 (Batch #30). Après 2 mois d’apprentissage intensif et une application codée en 10 jours, il retourne à Montréal pour poursuivre son Bachelor en science informatique à McGill avec l’opportunité de continuer d’apprendre et de grandir au sein de la communauté du Wagon.

À la question de ce que Le Wagon lui a concrètement apporté, Victor répond:

“Le Wagon m’a permis d’acquérir une expérience solide en programmation web: le bootcamp offre près de 400 heures de code en 9 semaines versus 150 heures sur un semestre universitaire.”

Il complète: “J’ai l’impression de savoir coder depuis longtemps et je gagne 50% de temps pour réaliser un devoir par rapport à un étudiant de première année qui ne sait pas coder depuis longtemps”

Finalement, la différence qui lui semble la plus flagrante est en terme d’employabilité: “Mon programme universitaire et le bootcamp sont deux concentrations très différentes: mes études me forment aux sciences de l’informatique, le génie logiciel etc. et le Wagon forme principalement au développement web.”

“Le programme du Wagon apporte bien plus qu’un bagage technique. Il nous apprend à être entrepreneur et construire un produit.”
Victor fait un pitch à un DemoDay

L’expérience de CTO en startup


Victor garde un pied dans l’entrepreneuriat et continue son implication avec Teech. Après une levée de fonds de 700 000 $, la startup prend de l’essor et se structure. Tout en poursuivant ses études, il devient alors CTO et prend en charge le marketing. Il profite de l’été 2017 pour rejoindre l’équipe, alors basée à Londres (UK) dans l’incubateur de Kings University, tout en étant professeur assistant au Wagon London.
Réunion de la “Dream Team” @ Teech
“Je me suis rendu compte de l’importance du rôle d’un CTO dans une startup. J’ai passé beaucoup de temps à manager les devs qui travaillaient sans collaborer”.

Teech connaît alors une forte croissance avec 20 000 téléchargements de l’application, dont 40 à 50% durant les examens universitaires.

Transmettre avec passion: d’alumni à prof au Wagon


Installé à Montréal, Victor fait partie de l’aventure du lancement du Wagon dans la métropole, premier chapitre du programme en Amérique du Nord. Il rejoint l’équipe dès la première session, en février 2017. Tout en poursuivant ses études universitaires, il continue aujourd’hui à transmettre avec la même passion un programme qui lui a permis de faire ce qu’il aime aujourd’hui, à Montréal et ailleurs dans le monde.
Victor offre du soutien à Aaron, étudiant de la batch #168 du Wagon Montréal
“Le Wagon m’offre l’opportunité de voyager pour travailler auprès d’une communauté internationale hyper-active. Je suis allé à Londres (UK), à Tokyo (Japon) et j’y ai retrouvé la même expérience “Wagon” Les ambiances sont assez similaires: work hard, play hard.

Son conseil pour les futurs codeurs et entrepreneurs :

“Dites oui aux nouveaux défis spontanément et voyez après comment les réaliser plutôt que de refuser par peur d’échouer.”

Les 3 raisons qui confortent ton choix d’avoir fait le Wagon?

  1. Le Wagon m’a accompagné à travers la période frustrante que chaque débutant rencontre en abordant le code. On peut passer par Codecademy, lire des livres et faire des tutoriels mais il y a un gap entre cela et construire un vrai produit ou une application. Ce gap prend généralement plus de temps à passer au début, car on ne sait pas encore vraiment ce que l’on doit apprendre ni comment les différentes technologies jouent ensemble, donc l’apprentissage est long et souvent frustrant. Le wagon est comme un “cheat code”, on en sort avec tous les outils pour être productif, comprendre et utiliser des technologies plus complexes.
  2. Le Wagon m’a permis de rencontrer beaucoup de gens intéressants avec des parcours variés. Cela m’a permis aussi de voyager en enseignant dans différents pays ou le bootcamp est présent. C’est un vrai avantage d’avoir une communauté proche et que la majorité des profs et TA aient eux mêmes suivi le programme a un moment donné.
  3. La dernière raison serait que nous avons accès à vie à la plateforme qui contient les cours et les exercices. C’est très utile pour revoir un sujet ou pour apprendre une nouvelle technologie. Le curriculum est constamment mis à jour pour être in sync avec le monde du développement web, donc on peut toujours y apprendre de nouvelles choses et rester up to date.
Les 3 conseils que tu donnerais à des étudiants pour tirer le maximum de leur expérience de bootcamp?

  1. Regarder les enregistrements vidéo des cours avant le début de la journée. Très utile pour pouvoir se concentrer sur les points importants.
  2. Ne pas avoir peur de ne rien comprendre. Cela fait partie du processus d’apprentissage, il faut être confortable avec le feeling d’être perdu face à son code, savoir poser son raisonnement et avancer pas à pas.
  3. Ne pas copier/coller de code en ligne, essayer de comprendre tout ce qu’on code. Prendre le temps de lire la documentation et utiliser un crayon et du papier avant de passer au clavier.


Vous souhaitez en savoir plus sur le programme du Wagon Montréal? Téléchargez notre Syllabus or prenez un rendez-vous avec nous! 😁
Vous souhaitez en savoir plus sur la formation de 9 semaines du Wagon ?
Téléchargez le syllabus
Continuer la lecture
Learn to code

Se former au développement web : 9 semaines pour tout apprendre

Quand on apprend quelque chose de nouveau, il faut savoir par où commencer. Apprendre à coder, c’est avant tout se confronter à l’immensité du sujet. Quel langage apprendre ? Combien de temps me faut-il ? Quelles étapes faut-il suivre ? Ces premières interrogations suffisent à en dissuader plus d’un.

Learn to code

Google Place Autocomplete

Apprenez rapidement à installer Google Place Autocomplete dans vos formulaires comportant un champ adresse. Ces quelques lignes de code faciliteront grandement l'expérience de vos utilisateurs sur votre site. À vous de jouer !

Graduate stories

[Podcast] Entreprendre en sortant du Wagon : rencontre avec Ilias Hicham, co-fondateur de Destygo

Le parcours d'un ingénieur passé par Le Wagon pour apprendre le code et lancer son aventure entrepreneuriale.

Vous souhaitez apprendre à coder en 9 semaines ?

Nous sommes dans 35 villes dans le monde.