Postulez maintenant

La pratique m'a donné confiance en mes capacités techniques

Richard est diplômé en Sciences politiques et économiques au Royaume-Uni, où il a passé deux ans à travaillé pour une startup au nord de Londres, principalement à des postes marketing et vente. Il a rejoint le programme Fullstack du Wagon Montréal à l’hiver 2019.

La pratique m'a donné confiance en mes capacités techniques
Avec notre alumni Richard Jarram Full-stack Developer chez YAP En savoir plus sur Richard
Partager l'article
Nous l’avons rencontré pour parler de sa carrière depuis la fin de sa formation. Trois semaines après le bootcamp, il avait déjà décroché son premier contrat en tant que développeur freelance. Il travaille aujourd’hui comme développeur FullStack chez YAP, une startup montréalaise dans le domaine de la crypto-sphère. Il fait également partie de l'équipe enseignante du Wagon Montréal.

Comment passe-t-on de sciences politiques à développement web ?


J'ai toujours eu un intérêt pour la programmation mais comme beaucoup d'autres étudiants au Royaume-Uni, j'ai dû choisir un parcours à seulement 16 ans. Je me suis orienté vers une éducation libérale, sans réfléchir plus que ça. 

Dans mon premier poste en 2017, j'ai travaillé en étroite collaboration avec une équipe produit composée de développeurs expérimentés. Cela a ravivé ma passion pour la programmation et j'ai commencé à suivre des formations en ligne pour pouvoir me joindre à leurs revues de code. J’ai entendu parlé du bootcamp grâce à une amie qui l’avait fait et je me suis mis à faire des recherches sur différentes écoles pour m'inscrire.

Ce qui m’a impressionné le plus au Wagon, c’est de voir des gens de tous horizons apprendre les principes fondamentaux du développement Web sans aucune expérience préalable de code. La formule secrète ? Pour l'étudiant : de la patience, un esprit logique, une passion pour le code et beaucoup de café ! Pour ce qui est du curriculum : une approche d’enseignement centrée sur l'humain. Au Wagon, vous ne restez pas la tête enfouie dans vos bouquins pendant des heures. L’apprentissage se fait par la pratique. Chaque jour, vous travaillez avec un buddy et en équipe, et vous construisez des logiciels pensés pour être utilisés par de vraies personnes.

Notre société dépeint la programmation comme un art ésotérique maîtrisé par une poignée de privilégiés qui ont une capacité innée de faire apparaître de la magie sur un écran d'ordinateur. Je pense que des bootcamps comme Le Wagon participent à briser ce mythe. 

Tout le monde peut apprendre à coder, à condition d’être bien accompagné, les élèves ont besoin de voir que le code peut être amusant, ludique et expressif. 
Je crois en cette vision et c'est pourquoi j'enseigne au Wagon. J'espère ainsi que ma passion pour la programmation suscitera des vocations chez d’autres. 

Qu'est-ce que la formation du Wagon a de si spécial ? 


Pour moi, Le Wagon se démarque parce qu'il a d'excellents professeurs, une plate-forme d'enseignement brillante et un réseau international d’alumni très actifs. Mais l’école se distingue aussi par son curriculum unique : il est axé produit, et les élèves apprennent Ruby on Rails

Au Wagon, je n'ai pas seulement appris à coder, j'ai appris à construire un produit. Pendant les semaines projet, nous avons généré des récits utilisateurs (user stories), mis en place des workflows Kanban et organisé des sprints pour garantir que la vision de notre produit évolue de manière itérative tout au long du cycle de développement. 

Dans une industrie tech en constante évolution, vous devez continuellement apprendre pour rester à jour. Par conséquent, il est plus important d’apprendre à apprendre que de se focaliser sur un langage spécifique. Ruby on Rails est un excellent cadre parce qu'il est élégant, simple et puissant. Ça permet aux débutants d’apprendre à programmer sans s'enliser dans des difficultés syntaxiques spécifiques à un langage. 

Pendant ma formation, j’ai développé d’autres compétences parce que je n’avais pas à à me débattre avec une syntaxe compliquée. J’ai pu me concentrer sur la lecture de la documentation technique, le développement d'un style de programmation personnel et la maîtrise de modèles de conception abstraits tels que MVC. Pour cette raison, j'ai développé une attitude d'apprentissage par la pratique qui m'a donné confiance en mes compétences techniques. 

Lorsque j'ai remporté mon premier contrat, j'ai décidé de le construire en Vue JS ; je ne me suis pas senti désavantagé pour autant parce que mon apprentissage du code était basé sur Ruby / Ruby on Rails.

Ruby on Rails est-il toujours pertinent de nos jours? 


Pour moi, oui. Chez YAP, notre stack technique inclut Ruby on Rails. Tout comme chez Shopify, Netflix, Transferwise, AirBnB, Github et bien d’autres. Mais même si vous utilisez une stack différente dans votre entreprise, Ruby n’en est pas moins pertinent.

Premièrement, il est très utile d'avoir une bonne maîtrise de plusieurs langages de programmation. Etant donné que la plupart des modèles de programmation courants (tels que MVC) sont agnostiques, le choix du langage que vous apprenez importe peu, l’essentiel est de bien l’apprendre. Et Ruby est facile à apprendre. Une fois que vous avez bien appris un langage, vous appliquez facilement les mêmes principes de conception dans d'autres langages.
Richard et ses collègues de la Batch 210 - Le Wagon Montréal
Deuxièmement, Ruby est probablement le meilleur langage de programmation pour les débutants parce que c'est un langage logique pour l’humain. Cela vient du fait que, contrairement à Javascript, il est conçu nativement avec une philosophie sophistiquée mettant l'accent sur la cohérence et la lisibilité. A titre d'exemple, certaines des améliorations syntaxiques de Javascript ES6 (retour implicite, littéraux de gabarit, classes) existent déjà dans Ruby depuis longtemps ! 

Dans l'ensemble, Ruby on Rails bénéficie d’une communauté très active, il est utilisé par les principaux acteurs de l'industrie tech, est ludique et est un excellent langage pour aider les débutants à maîtriser les bases de modèles de programmation agnostiques (tels que MVC). 

C'était quoi la question déjà ? ... Ah oui, Ruby on Rails est-il toujours pertinent ? Oui ! Il est toujours d'actualité. 

En savoir plus sur Pourquoi nous avons décidé d'enseigner Ruby on Rails au Wagon. (EN)

Un mot sur la communauté du Wagon ? 


Incroyable ! C'est formidable de faire partie de cette communauté. Au Wagon, vous n'avez pas seulement l'occasion d'apprendre à coder, vous participez également à une communauté internationale d'entrepreneurs, de concepteurs et d'éducateurs.

Les étudiants qui sont acceptés dans le programme ont tous un excellent niveau : ils sont vifs d'esprit, créatifs, originaux dans leur façon de penser et entrepreneurs. Les alumni sont très actifs dans de nombreux secteurs et ce, dans le monde entier. J'ai tissé des liens privilégiés avec les étudiants que j'ai rencontrés à Montréal dans les différentes sessions, et c'est formidable de les voir progresser et atteindre leurs objectifs personnels après l'obtention de leur diplôme.
Le Wagon Montréal - Demo Day Bach 210
Les diplômés (moi y compris) sont très impliqués dans la communauté. Nous utilisons quotidiennement différents canaux sur Slack pour partager offres d'emploi et autres opportunités de travail en freelance. Les professeurs et professeurs assistants sont en majorité eux-mêmes passés par la formation du Wagon, une garantie d'être encadré par des professionnels actifs et ayant une bonne maîtrise du curriculum.

Vous souhaitez en savoir plus sur la formation de 9 semaines du Wagon ?
Téléchargez le syllabus
Continuer la lecture
Graduate stories

Du Wagon à Matera, il n’y a qu’un pas

Découvrez l'histoire de Victor, ancien alumni du Wagon Lille et co-fondateur de Matera, startup qui vient de boucler une levée de fonds de 1,5million d’euros.

Graduate stories

Une reconversion professionnelle dans la tech: le bootcamp du Wagon

Axelle a longtemps travaillé comme infirmière en France avant de déménager à Montréal. Nouvelle ville, nouvelle expérience, elle en a profité pour changer de carrière. Dans cet article, publié par Urelles, elle nous raconte comment s'est passé cette reconversion.

Graduate stories

Amenitiz : histoire d'une startup lancée après Le Wagon

Passionné par la traveltech et hôtelier de formation, Alexandre est aujourd’hui CEO d’Amenitiz, un Saas qui permet aux propriétaires d’hôtels de créer un site internet sans aucune connaissance informatique.

Vous souhaitez rejoindre la meilleure formation Développeur Web ?

Nous sommes dans 39 villes dans le monde.