Postulez

Lucie globe trotteuse et Product Manager

Après son bac, Lucie décide de faire une pause dans ses études et part vivre 1 an aux États-Unis. De retour en France, elle termine ses études puis déménage à Melbourne pour débuter sa carrière. En 2020, après avoir fait le tour de son métier elle s'inscrit au Wagon dans l'objectif de devenir Product Manager et avoir des bases solides en développement web.

Lucie globe trotteuse et Product Manager
Partager l'article

Peux-tu revenir sur ton parcours ?

J'ai grandi dans un environnement multilingue. Passionnée par la langue anglaise et n'étant pas convaincue par une orientation en particulier, j'ai préféré faire une pause dans mes études et partir aux US afin d'améliorer mon anglais. À mon retour en France, j'ai enchainé un DUT en techniques de commercialisation, une Licence LEA puis un Master en marketing spécialisé dans les médias et les communication. 

Mon diplôme en poche - Nulle envie de rester en France, je fais ma valise et m'envole pour Melbourne où j'y passe deux ans. Là bas je me fais un réseau, je travaille dans une agence de RP puis je fais du free et me spécialise en communication digitale. 

"La partie la plus intéressante est sans nul doute le process d'apprentissage très intense. C'est un peu comme un jeu video, tu débloques des niveaux au quotidien et si tu es perdu un Teacher Assistant ou un des élèves du batch t'aidera à comprendre."

De retour en France en 2016, direction Paris où j'occupe un poste de responsable communication pour un site de e-commerce dans l'IOT. J'ai le sentiment d'avoir fait le tour et je décide de changer de carrière en me positionnant sur des rôles de Product Marketing Manager. À l'époque, c'était un job assez récent en France et je me retrouvais dans mes process infinis (jusqu'à 8 entretiens, c'était n'importe quoi !). Après un énième échec en dernière phase d'entretien, je me dis dis qu'il faut changer de stratégie. Je repense au Wagon qui me trotte dans la tête depuis deux, trois ans. Le lundi soir je me connecte sur le site, je m'inscris aux portes ouvertes du lendemain et le mercredi j'adresse ma candidature.


 Pourquoi apprendre à coder quand on a fait du Marketing ?

Apprendre à coder quand on fait du market digital est très enrichissant et j'avais envie d'aller plus loin, de comprendre ce qui se passe "derrière" le rideau d'un site ou d'une application. 

Le plus grand enjeu pour moi était de savoir si j'allais y arriver. Heureusement, le Wagon offre une pédagogie d'apprentissage incroyable, tout est fait pour accompagner les étudiants notamment grâce à la plateforme d'apprentissage "Kitt" qui est très bien conçue et ou l'on retrouve les exercices et challenge.

"On avait une belle cohésion dans notre batch, c'était vraiment agréable et motivant !"

Aujourd'hui, je suis Product Manager donc je ne code pas au quotidien mais grâce à ma formation, j'ai des bases solides et ne suis pas perdue quand j'échange avec les développeur.se.s. Par exemple lorsqu'ils.elles me parlent de controllers, routes, wysiwyg etc. Cela me permet également de mieux appréhender des refacto ou autres migrations dans la road map. 


Quelle était la partie la plus intéressante et la plus difficile au Wagon ?

La plus intéressante est sans nul doute le process d'apprentissage très intense. C'est un peu comme un jeu video, tu débloques des niveaux au quotidien et si tu es perdu un Teacher Assistant ou un des élèves du batch t'aidera à comprendre. On avait une belle cohésion dans notre batch, c'était vraiment agréable et motivant ! 

Je dirais que le plus difficile pour moi était le remote les premiers jours, on s'était auto-baptisé "le batch COVID" car on a débuté durant le premier confinement en avril 2020 et c'était la première fois que le Wagon optait pour ce format. Cela dit, je pense que cette difficulté a aidé à appréhender le travail différemment. Un mal pour un bien donc !
Lucie lors de son demoday.

Comment s'est passé l'après Wagon et que fais-tu maintenant ?

C'est assez amusant de répondre à cette question car j'ai commencé le Wagon il y a un an exactement durant le 1er confinement. L'après Wagon n'était pas évident avec la conjoncture mais j'étais déterminée à trouver le bon poste dans la bonne boîte selon mes critères.

Deux semaines de vacances pour souffler puis, je me suis lancée dans les candidatures et entretiens. J'ai rejoint des slacks, lu articles et livres sur le Produit et j'ai multiplié les contacts. On ne sait jamais où se cache la bonne opportunité.

J'ai enchainé les entretiens et aujourd'hui, j'occupe un poste de Product Manager chez Agorapulse, un outil de gestion pour les réseaux sociaux. Je travaille donc avec des API au quotidien et je suis confrontée à de vrais challenges pour construire un produit qui répond aux besoins des utilisateurs. 


Comment utilises-tu ton expérience au Wagon, tes compétences techniques dans ton travail au quotidien ?

Mon travail est de prioriser les améliorations tech et feature du produit en fonction des besoins des utilisateurs et du produit (dette technique). Avec un Engineering Manager, je co-lead une équipe de 4 développeurs full stack, un QA et un UX/UI donc le langage tech me suit au quotidien. 

Nous travaillons avec des APIs et quand je ne fais pas de la discovery, je passe du temps à éplucher de la doc et échanger avec les techs sur différentes faisabilités.

Quels conseils donnerais-tu aux personnes qui souhaitent se lancer ?

Épluchez le site, le syllabus et regardez les avis des anciens étudiants sur les sites comme G2 ou Capterra pour mieux comprendre ce que peut vous offrir le Wagon. Si vous ne savez pas exactement ce que vous voulez faire (growth, dev, solutions engineer, pm, lancez votre boites...) renseignez-vous sur les métiers qui pourraient vous intéresser. 

Regardez les Demo Day pour vous faire une idée de ce que vous serez capable de faire à la fin de la formation. Il y a des projets en tout genre, c'est facile de se projeter 😁

Vous souhaitez en savoir plus sur les formations du Wagon ?
Go further illustration

Êtes-vous prêts à apprendre à coder ?

Nous sommes dans 44 villes dans le monde.

Laptop illustration