Postulez

Nina, de graphiste textile à intégratrice web

Après plusieurs postes en tant que Designer produit & Graphiste textile, Nina a voulu donner un nouveau départ à sa carrière professionnelle. À la sortie de son bootcamp au Wagon Rennes, elle rejoint Steeple en tant qu'intégratrice web.

Nina, de graphiste textile à intégratrice web
Avec notre alumni Nina Dissard Front-end Developer chez Steeple En savoir plus sur Nina
Partager l'article

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Nina Dissard, j’ai 32 ans et j’habite à Dinan. J’ai fait le Wagon à l’automne 2020 à Rennes. Avant ça, j’étais graphiste. J’ai fait une première formation au cours de laquelle j’ai découvert le code et à l’issue de celle-ci, j’ai voulu continuer dans cette voie. J’ai donc rejoint le bootcamp du Wagon Rennes. Et à l’issue de ma formation, j’ai été recrutée chez Steeple !

Quel a été ton parcours, et qu’est-ce qui t’a conduite au code ?

Mon dernier poste, c’était graphiste textile. Quand je suis arrivée à la fin de mon contrat, il a fallu que je me mette à chercher du travail. Et j’avais l’impression que je ratais beaucoup d’opportunités car je ne connaissais pas le numérique, je ne connaissais que le print. J’ai trouvé que c’était dommage de s’arrêter là.

J’ai donc fait une première formation en webdesign. Au début, j’y allais un peu à reculons, en me demandant comment ça allait se passer… et finalement, ça a été une super découverte ! 

“Plus j’avançais, plus je me rendais compte que je ne voulais pas arrêter le code.”

C’est là que je me suis renseignée sur le Wagon à Rennes, et j’ai commencé la formation à l’automne qui a suivi.

J’ai eu ensuite la possibilité de continuer à la fois le design et le développement, mais j’ai eu une opportunité en “full développement”, et je suis très satisfaite de ma décision. Aujourd’hui, je ne fais plus que du code, et je ne peux pas dire que le webdesign et le graphisme me manquent. C’est un beau métier, une belle découverte.

Aujourd’hui, tu travailles chez Steeple. Quelles sont tes missions, en quelques mots ?

Mes missions chez Steeple sont l’intégration web, donc gérer la partie visuelle du front-end. Je récupère toute la partie CSS, le template HTML, et je m’occupe de toute la partie visuelle.

Comment s’organisent tes journées de travail, en équipe ?

On commence tous les matins avec une mêlée par projet. On se réunit avec le product owner, le développeur front-end et back-end, et on échange sur les tâches que l’on a faites le jour précédent et celles à faire dans la journée à venir. Cela nous aide beaucoup au quotidien. C’est une pratique que je n’ai pas connue sur d’autres pôles mais que je trouve très intéressante.

Puis, tout au long de la journée, on a beaucoup de temps d’échanges en équipe. Au-delà de ça, on a aussi des moments avec toute l’équipe au cours desquels on réfléchit à la manière dont on souhaite travailler ensemble. On réfléchit à ce qu’on peut améliorer. On construit vraiment le projet tous ensemble.

Comment se passe le travail en équipe, en période de Covid ?

Comme beaucoup de choses ont déjà été mises en place pour travailler en équipe, on a pas eu trop de mal à s’adapter au télétravail. On avait l’habitude d’échanger via Discord, on utilise Gitlab pour travailler tous ensemble, etc.

Peux-tu nous parler de ton intégration chez Steeple ?

Mon intégration chez Steeple s’est très bien déroulée, malgré le contexte un peu particulier.
J’ai eu la chance de pouvoir rencontrer les équipes lorsque je suis arrivée, pendant une semaine. J’ai eu aussi un “buddy” au sein de l’équipe pour me permettre de poser mes questions, être accompagnée au quotidien, etc. Et puis, comme le coeur de l’entreprise est précisément la communication interne, il y a énormément de choses qui sont mises en place pour communiquer ensemble. pour partager des moments de convivialité. Donc je dirais que ça s’est très bien passé !

Pourquoi as-tu fait le Wagon ? Qu’est-ce que cette formation t’a apportée ?

En faisant le Wagon, je cherchais à comprendre l’ensemble d’un projet : le back-end, le front-end, et comment tout ça s’imbrique. Je ne connaissais pas du tout la partie logique des projets, que ce soit sur le back ou le front-end. Cela a été hyper important pour moi.

En suivant le bootcamp, j’ai appris à maîtriser la logique du développement, avec Ruby. Et cette logique là m’est utile encore aujourd’hui car dans le front-end, on en trouve énormément, notamment quand on travaille avec des frameworks comme Vue.js

Que dirais-tu à ceux qui hésitent à rejoindre le Wagon ?

A ceux qui hésitent à faire le Wagon, je dirais qu’il ne faut pas avoir d’appréhensions par rapport à ses compétences existantes. Je pense qu’on peut venir de n’importe quel domaine et s’y retrouver. On apprend chacun à sa manière, mais la structure d’apprentissage est suffisamment souple pour que chacun puisse aller à son rythme. La structure des cours est faite de telle manière que quelles que soient nos connaissances de base en logique, on s’y retrouve.
Nina, intégratrice web chez Steeple
Vous souhaitez en savoir plus sur les formations du Wagon ?
Go further illustration

Êtes-vous prêts à apprendre à coder ?

Nous sommes dans 44 villes dans le monde.

Laptop illustration