Postulez

La reconversion professionnelle de Victor: de mécanicien à développeur web

Après avoir travaillé comme mécanicien automobile et photographe freelance, Victor a choisi le développement web pour sa reconversion professionnelle. Aujourd’hui, il travaille comme développeur front-end chez Spockee. Dans ce blog, on revient sur son parcours et son expérience du bootcamp.

La reconversion professionnelle de Victor: de mécanicien à développeur web
Avec notre alumni Victor Bianchi Front-end Developer chez Spockee En savoir plus sur Victor
Partager l'article

Qu’est-ce qui t’a amené à te réorienter dans le développement web ? 


J’ai toujours eu une gamme d’intérêts très variés donc j’ai fait des petits jobs très différents dans ma jeunesse. Avant de rejoindre le Wagon, j’étais mécanicien automobile et avant ça, je travaillais sur des projets freelance en photographie. 

Un jour je me suis blessé le genoux au travail et c’est à ce moment que mes cousins, développeurs web, m’ont conseillé de me reconvertir dans cette direction.  

J’ai toujours été attiré par la technologie et je suis passionné par la résolution de problèmes, d’où ma carrière dans la mécanique, ça faisait donc sens pour moi de me réorienter vers l’informatique. 

Pourquoi as-tu décidé de rejoindre Le Wagon ? 


Lors de mes études en ingénierie mécanique, j’étais très intéressé par les cours de programmation. Ça me parlait plus que d’autres sujets comme la thermodynamique! Finalement, je ne suis pas allé au bout de mes études car je trouvais les cours trop théoriques et pas assez pratiques. 

Mon plan initial était d’apprendre la programmation avec des cours sur internet. Mais je me suis rapidement trouvé face à un mur et c’est là que je me suis intéressé aux formations type bootcamp.

J’ai choisi Le Wagon car j’ai été séduit par les avis positifs de la communauté, et aussi car j’ai trouvé le processus d’admission très humain. 

Comment s’est déroulée ta recherche d’emploi après le bootcamp ?


J’ai reçu une offre d’emploi quelques jours seulement après le Demo Day! 

Mais je l’ai refusé parce que je voulais développer un peu plus mes compétences avant de me lancer dans une carrière de développeur. J’ai donc travaillé comme professeur et assistant professeur pour Le Wagon à Montréal, Berlin et São Paulo. 

Puis grâce à des alumni du Wagon j’ai accepté mon premier job comme full-stack développeur chez SurMesur, une compagnie québécoise. J’ai d’ailleurs eu la chance d’y travailler au côté de deux autres alumni. 

Quel est ton rôle aujourd’hui chez Spockee ?


Aujourd’hui je travaille comme développeur front-end chez Spockee. J’ai, encore une fois, décroché ce job grâce à un alumni du Wagon. 

“J’ai reçu deux offres d’emploi grâce au réseau d’alumni du Wagon. 
L’aspect communauté est vraiment très fort!”

Chez Spockee, je suis responsable de deux applications web REACT et je fais de la maintenance sur une application mobile. Je travaille aussi sur le développement d’un tableau de bord administratif. 

C’est quoi la journée typique d'un développeur front-end ?  


En ce moment, toute l’équipe travaille à distance.

À 9 heures, nous avons un stand-up pour parler de ce qu’on a fait hier, nos tâches pour la journée et mentionner les points qui nous bloquent, s’il y en a. 

Dans la journée je travaille sur la résolution de bug et le développement de nouvelles fonctionnalités. On fait aussi beaucoup de pair programming, comme au Wagon! 

Le midi on a la possibilité de participer à des Lunch & Learn pour partager nos connaissances avec nos collègues. Ensuite, j’aime bien faire une pause sport vers 15-16h avant de reprendre le travail, mais ça ce sont mes habitudes personnelles!

Comment utilises-tu les compétences acquises au Wagon ?


Au Wagon, on apprend à lire la documentation, à faire des recherches quand on est bloqué et à partager nos connaissances. 

Quand j’apprends une nouveau langage de programmation j’applique la même méthode d’apprentissage que celle du bootcamp: je commence par faire le setup de mon ordinateur, je passe en revue les aspects basiques (algorithmes, loop, conditions, etc), puis je m’entraîne en créant une application de blog ou de restaurant. 

Tout ce parcours d’apprentissage par lequel on passe au Wagon, on le retrouve en entreprise. 

“Aujourd’hui, chez Spockee, je n’utilise pas Ruby on Rails mais Le Wagon m’a enseigné une façon d’apprendre que je suis capable d’appliquer à d’autres technologies.”

Ton moment préféré du bootcamp ? 


La semaine Ruby on Rails! C’était génial d’intégrer tout ce qu’on a appris (base de données, JavaScript, Ruby, Front-end…) pour créer des applications web et voir les résultats concrets de nos efforts. 

C’était impressionnant, je sentais que je créais des choses à partir de rien!  

Un conseil pour ceux et celles qui veulent apprendre à coder ? 


Avant de commencer le bootcamp, j’avais déjà pris des cours en ligne qui m’ont permis d’avoir une certaine compréhension des choses et je pense que ça m’a donné une petite longueur d’avance. Donc, mon conseil serait de commencer avec des tutos en ligne (ou les workshops gratuits du Wagon 😉 ) car cela va accélérer ton apprentissage lors du bootcamp! 

Félicitations pour ce changement de carrière réussi, Victor! On the souhaite le meilleur :)

Vous souhaitez en savoir plus sur les formations du Wagon ?
Go further illustration

Êtes-vous prêts à apprendre à coder ?

Nous sommes dans 44 villes dans le monde.

Laptop illustration