Postulez maintenant

Avoir une vraie compréhension du secteur dans lequel j’évoluais

Après plusieurs années dans le marketing, Adèle décide de se former au wagon pour avoir une compréhension plus poussée du web. Son objectif : être mieux armée pour faire passer sa carrière dans une nouvelle dimension.

Avoir une vraie compréhension du secteur dans lequel j’évoluais
Avec notre alumni Adele Soullier Digital Marketer chez Edition en cavale En savoir plus sur Adele
Partager l'article

Parle nous de ton métier actuel


Je suis responsable du marketing et du e-commerce pour les Editions En Cavale, une entreprise qui conçoit et fabrique des jeux pour enfants, 100% déconnectés des écrans. Nous sommes trois: les deux fondatrices, Margaux et Astrid, et moi-même. Notre premier produit, la Boite En Cavale est un concept innovant d’aventure interactive par courrier à destination des 7-11 ans. Chaque mois l’enfant reçoit la suite d’une enquête dont il est le héros. Il résout des énigmes et relève des défis créatifs puis transmet ses découvertes par la Poste au Bureau En Cavale. C’est amusant de rejoindre une entreprise de jeu 100% déconnecté des écrans après être passée chez Google, en agence digitale et au Wagon. En fait, notre produit propose une double expérience: une aventure immersive totalement déconnectée des écrans pour les enfants espions, et une expérience complète d’achat et de suivi d’enquête pour les parents et proches de ces enfants. Comme il s’agit d’un abonnement, il est important que les deux soient optimisées, notamment pour que les acheteurs puissent suivre à leur façon l’aventure que vit l’enfant.
Le groupe Astronight (Batch 242)

Comment utilises-tu les connaissances acquises au wagon ? 


En tant que responsable du marketing et du e-commerce, je dois activer les leviers qui convaincront des parents et proches de s’abonner et de le rester. Il est donc très important que l’acte d’achat soit le plus fluide possible et je travaille par exemple à la refonte de notre site web dans ce but. Je dois avouer que je n’ai pas codé le site de A à Z.  En revanche j’ai ré-utilisé les méthodes apprises au Wagon pour préparer cette refonte: définition de ma proposition de valeur, rédaction des user stories, définition des fonctionnalités prioritaires. Et je peux aller au delà des modèles de site qui me sont proposés sur Wordpress pour personnaliser mon site comme je l’entends, avec quelques lignes de code efficaces.
Par ailleurs, nous avons la chance de travailler dans l’espace de co-working du Wagon à Lyon. Je revois très fréquemment les professeurs et alumni du Wagon, qui sont toujours prêts à m’aider si j’ai un problème de code. C’est une grande communauté d’entraide ! D’ailleurs, c’est un alumni du Wagon qui m’a mise en contact avec les fondatrices des Editions En Cavale où je travaille maintenant !


"Je voulais vraiment apprendre à quoi ressemble le métier de développeur web, de product manager. Pouvoir expérimenter par moi-même et me faire une idée."

Pourquoi avoir choisi de faire le Wagon en étant déjà dans le web ?


J’ai passé 7 ans chez Google dans les équipes “non techniques” à Paris en relation avec les annonceurs, les agences média ou les gros éditeurs de site. J’étais souvent amenée à travailler avec des ingénieurs sur différents projets. Je sentais au quotidien qu’il existait une barrière dans nos échanges, nos façons de travailler et surtout je ne maitrisais pas complètement ce qu’ils faisaient. C’est ce qui me frustrait en même temps que ça attisait ma curiosité pour en savoir plus.
Quand on travaille chez Google, les gens pensent parfois que l’on comprend tout sur comment fonctionne le web. Ma grand-mère m’a déjà demandé de “réparer son internet”. Même en ayant une connaissance poussée du digital, des produits Google, je sentais qu’il fallait soulever le capot, voir ce qui se cachait derrière, pour avoir une vraie compréhension du secteur dans lequel j’évoluais. C’est pour ça que j’ai décidé de me former au développement web au Wagon à Lyon.
Je ne cherchais pas juste une formation sur le code. J’avais déjà eu l’occasion de me former en ligne aux bases de quelques langages de programmation. Je voulais vraiment apprendre à quoi ressemble le métier de développeur web, de product manager. Pouvoir expérimenter par moi-même et me faire une idée.
J’ai tout de suite accroché avec le développement web. Se creuser la tête pour comprendre la logique derrière les langages de back-end, réaliser avec fierté son premier jeu du serpent, puis développer un service web en groupe en seulement 2 semaines…. Tout a été pour moi l’occasion de mieux comprendre comment fonctionne le web “de l’intérieur”. 
Et c’est ce que j’apprécie aujourd’hui en poursuivant ma carrière dans un domaine que je connaissais déjà. Je me sens mieux armée pour faire mon travail au quotidien. Finalement, je suis entrée au Wagon avec l’idée de changer de voie professionnelle et j’en repars confortée et reboostée dans mon métier !


Vous souhaitez en savoir plus sur les formations du Wagon ?
Continuer la lecture
News

Notre top 5 des podcasts tech francophones

Avec des centaines de nouveaux podcasts émergeant en seulement quelques mois ainsi qu'une industrie connexe ayant doublé en taille l'année dernière, nous vous proposons notre humble short list des 5 émissions à suivre absolument ! Au programme : entrepreneuriat, inspiration, témoignages et projections sur le futur !

Graduate stories

Intégrer une entreprise en duo: de buddies à collègues

Ancien gestionnaire de rayon pendant plus de 13 ans en France, Sebastian s’est découvert une passion pour le code en suivant des cours d’initiation à la programmation Web au Cégép. Philippe, architecte de formation, avait la soif d'apprendre quelque chose de nouveau.

Graduate stories

Leeto : histoire d'une startup fondée au Wagon

Alban et Arthur faisaient du conseil, Guillaume était entrepreneur, co-fondateur de la nouvelle licorne française Meero. Tous les trois ont rejoint Le Wagon pour acquérir les connaissances en code leur permettant de donner vie à leurs idées. C'est ici qu'ils s'y rencontrent et décident de lancer Leeto. Retour sur leur aventure et leurs projets futurs.

Êtes-vous prêts à apprendre à coder ?

Nous sommes dans 39 villes dans le monde.