Adrien et Maxime, deux amis qui se sont rencontrés à San Francisco, ont tous les deux rejoints Molotov après Le Wagon pour batir le futur de la TV.

Comment as-tu rejoint Le Wagon ?

Adrien: Il y a deux ans, j’étais growth marketer chez Good.Co à San Francisco et je manquais de compétences techniques pour communiquer efficacement avec les développeurs. Je n'arrivais pas à comprendre tous les enjeux d'une décision sur le produit, et ça limitait mes responsabilités au final. A côté de ça, j’étais totalement dépendant de l'équipe technique même pour faire des petites modifications très simples... A San Francisco les dev bootcamps étaient assez populaires. J’ai rencontré Matthieu Ripert à ce moment. Il m'a parlé du Wagon, projet qu'il avait lancé avec Boris et Romain Paillard à Paris. En quelques jours j’ai pris ma décision !

Max: C’est un peu la même histoire pour moi. J’ai travaillé en produit chez PayPal et monté pas mal de petits projets web de mon côté, en ayant toujours la sensation d’être limité par mes capacités techniques.

Adrien Montcoudiol and Maxime Braud

Qui t'as parlé du programme FullStack ?

Adrien: Après en avoir parlé avec Mathieu, j'ai fouillé, je me suis renseigné auprès d'élèves, et c’était le programme qui me semblait le plus complet. Je voulais vraiment avoir une vision globale du code - backend et frontend, fullstack en somme !

Max: En sortant du Wagon, Adrien m’a tellement vendu le truc, je n’avais plus le choix et j'ai embarqué sur le batch suivant. On avait créé ensemble un "gorafi de la tech" à San Francisco, et on s’est dit qu’on pourrait lancer mille projet en étant à l’aise sur le code en sortant tous les deux du Wagon.

As-tu rencontré des difficultés durant le programme ?

Adrien: On découvre un tout nouvel environnement de travail, des outils auxquels on n’est pas habitué et surtout, on apprend à penser différemment. Le fameux mindset du développeur. Ca fait beaucoup de nouveautés au début et on ne comprend pas toujours tout ce qu'il se passe. Mais il faut être perséverant et ne pas lâcher, et tout s'assemble bien au fil du programme.

Max: Oui, bien sûr. Le programme est très exigeant. Mais au fur et à mesure, tu apprends à comprendre tes messages de erreurs, à lire une doc de librairie ou d'API. Et à partir de là, le code devient un vrai terrain de jeu pour exprimer sa créativité.

Pourquoi recommandes-tu Le Wagon par rapport à des programmes similaires ?

Adrien: Le Wagon est très bien implanté dans l’écosystème tech parisien, avec des fondateurs de renommée qui viennent régulièrement raconter leurs histoires, de forts liens avec TheFamily, et un très bons réseaux d'anciens élèves qui partagent des ressources, des offres d'emplois, s'aident sur du code. Pour trouver un travail ou développer sa boîte après le programme FullStack, c’est un vrai plus. Leurs nouveaux bureaux et l’espace de coworking pour continuer à y travailler après la formation viennent couronner le tout ! En plus de ça, ils commencent à développer dans d'autres villes européennes (Brussels, Lisbonne, Amsterdam, bientôt Berlin). Ca va donner une toute nouvelle dimension à cette communauté tech déjà très vivante.

Max: Le programme est très bien fait. Chaque journée compte et apprend une brique essentielle. A côté de ça, l’ambiance est super cool et c’est un vrai plaisir de s’envoyer du code tous les matins :)

Adrien Montcoudiol and Maxime Braud working at Molotov

Quelle est la meilleure chose que tu retiens du programme ?

Max: Le fait que les cours soient aussi proches des réalités de dev ruby. J’ai montré mes travaux à des potes dev ruby, et ils étaient impressionnés par le niveau acquis en si peu de temps !

Adrien: Toute la culture qu'ils vous donnent sur le workflow technique, les outils SAAS de startups, la façon d'utiliser les APIs. Ils ont vraiment une méthodologie très efficace pour développer un produit tech et ça vous permet vraiment de prototyper vos projets rapidement et avec la bonne approche produit.

Qu'as tu fait après le bootcamp ?

Adrien: J'ai voyagé 3 mois comme digital nomad (en Espagne, au Kenya, en Israël), et travaillant à distance pour différentes startups (sur du dev ou des problématiques de growth). En Avril, j'ai rejoint Molotov en tant que growth marketing lead. Molotov a été fondé par une équipe incroyable qui a une vraie vision pour construire le futur de la TV. La startup a levé 11 millions de dollars pour se donner les moyens de ses ambitions. C'est un produit extrêmement tech et ils cherchaient des profils comprenant vraiment bien la technique et le code.

Max: J’ai continuer à développer un jeu mobile de combats de sushis, MakiWars dont j'avais codé la première version au Wagon. Parallèlement, je suis resté un peu au Wagon en tant que teacher assistant. C’était très formateur d’aider les autres à résoudre les problèmes que j’avais affrontés quelques semaines auparavant ! Ensuite j’ai rejoint Adrien chez Molotov pour m’occuper du Produit, et je ne regrette pas un instant: le challenge est passionnant.

Et maintenant, quels sont tes projets ?

Adrien & Max: Construire le futur de la TV. Créer et faire vivre un beau produit tech.

Continuer la lecture

Découvrez d'autres témoignages d'élèves du Wagon

Autres Témoignages
Digital nomade dans l’âme, Thomas lance Hubum, la plateforme de curation de release Vinyle

Digital nomade dans l’âme, amateur de design et de bon son électro, Thomas Chétien lance aujourd’hui Hubum, la plateforme de curation de release Vinyle.

Ru09robmoepxx3hx0d5f
Featuring Thomas Chretien
Le Wagon, Batch #3, Paris
Christos Dimitroulas Developer at Headstart App

My role is developer in Javascript. It shows that though the course is Ruby, we get taught the right mindset to become really diverse developers.

Ryuhjpvyosenuyr8b1r1
Featuring Christos Dimitroulas
Le Wagon, Batch #41, London
Après Le Wagon, je rejoins Stripe pour m’occuper des opérations en France.

Juste après Le Wagon, j'ai été recruté par Stripe en tant que User Ops Lead.

Ahyle9hcfibyoy087abx
Featuring Olivier Godement
Le Wagon, Batch #2, Paris