Postulez

Farouk, de pharmacien à développeur web

Après quelques années en tant que pharmacien, Farouk s'est découvert une passion pour le code en réalisant sa thèse. Il a donc décidé de rejoindre le Wagon en juillet 2020 pour passer de la théorie à la pratique et acquérir toutes les compétences techniques d'un développeur !

Farouk, de pharmacien à développeur web
Partager l'article

Quel est ton parcours ? 

J’ai choisi d’être pharmacien d’officine. J’ai fait toutes mes études à la faculté de pharmacie à Montpellier et ai soutenu ma thèse d’exercice fin septembre 2019. Je suis parti tout de suite après, travailler dans une grande pharmacie d’officine. J'ai occupé le poste de pharmacien adjoint pendant près de 6 mois à Matoury, tout près de Cayenne en Guyane Française avant de rentrer précipitamment en métropole à l’annonce du confinement, un mois avant la fin prévue de mon contrat.


Qu’est ce qui t’a donné envie de suivre la formation en développement web ? 

Cette appétence pour l’apprentissage du code s’est faite au travers de mes travaux de thèse de pharmacien, à mi-chemin entre le travail universitaire classique et un projet entrepreneuriale de e-santé. Sur la base des recommandations de prise en charge du tabagisme, j’ai élaboré des entretiens pharmaciens/patients afin d’aider les personnes à arrêter de fumer durablement dans le temps tout en utilisant des outils de e-santé (application de santé, objets connectés et machine learning). L'objectif était de construire un Minimum Viable Product à travers la méthodologie du Lean Startup. Nous souhaitions également proposer une amélioration significative de la prise en charge du sevrage tabagique à la pharmacie, tout en répondant à des logiques de business model et en tenant compte des fortes contraintes réglementaires liées au secteur de la e-santé. 

 J'ai pris conscience de la nécessité d'acquérir des compétences techniques en tant que professionnel de santé. 

Dans le cadre de mes travaux entre octobre et septembre 2019, j’ai participé notamment à un Hackathon ainsi qu’à de nombreux congrès et conférences sur l’entreprenariat et la e-santé à Paris, Lyon, Montpellier et Montréal. Je cherchais par ce biais à parler de mon projet et obtenir un maximum de feedbacks. C’est au contact de développeurs web, de data engineers, de business angels et de fondateurs de startups de santé que j’ai pris conscience de la nécessité d'acquérir des compétences techniques en tant que professionnel de santé. 

Il est vrai aussi que je cherchais à avoir une forme de double cursus avec une formation courte mais intensive, en cohérence avec mon parcours de pharmacien mais me donnant aussi la possibilité de toucher à de nouveaux secteurs d’activités, beaucoup moins contraignants d’un point de vue réglementation et financement de départ. 

Suite au retour d’expérience de Pierre, mon directeur de thèse qui a lui-même fait le Wagon à Lyon et au détour d’un tête à tête improvisé avec Marie-Gabrielle, co-fondatrice du Wagon à Montréal, le Wagon s'est retrouvé en tête de ma To Do de l’année 2020.


En quoi consistait ton projet de fin de batch ? 

Nous avons travaillé avec mon équipe sur le projet Rupt’Care, une plateforme qui propose aux pharmaciens officinaux et hospitaliers de trouver une ou plusieurs alternatives médicamenteuses. aux médicaments en rupture de stock.

Devant la multiplication croissante du nombre de molécules en rupture et à l’image des nombreux confrères que je connais, c’est une problématique qui peut être chronophage à résoudre pour les pharmaciens et qui devient malheureusement courante pour les patients.


Après le Wagon, j’ai rejoint l’équipe de Sweeetch-Alternance, une jeune startup qui propose de simplifier la recherche d’alternance entre étudiants, écoles et entreprises.

Trouver des équivalents thérapeutiques cohérents avec les médecins est une problématique à laquelle j’ai été moi même confronté au cours de ma carrière. Ces derniers étant pas toujours disponibles, ces situations peuvent générer du stress, de l’insatisfaction, voire de l'inquiétude auprès des patients.


Qui étaient les membres de ton équipe et comment vous êtes-vous organisés ? 

Nous étions trois au moment de la constitution des équipes. Nous avons ensuite été rejoint par un quatrième membre qui s’est rapidement intégré à l’équipe. Il a fallu tout d’abord concilier et faire converger les points de vue pour se mettre d’accord sur un parcours utilisateur cohérent avec ma composante métier, facilement compréhensible par le grand public et techniquement réalisable dans le temps imparti.

Grâce notamment à la semaine de projet Airbnb très riche en enseignement, nous avions fini par trouver une dynamique de groupe et un point d’équilibre dans la proposition de nouvelles idées dans l’optique d’améliorer le produit, sans non plus passer trop de temps qu’il n’en faut à débattre pour trancher. Nous avions établi une liste globale de toutes les tâches à coder que l’on a ensuite prioriser en se posant systématiquement ces deux questions : « Qu’est-ce sont les fonctionnalités indispensables à notre user story ? » et  « Qu’est-ce qu’elles sont les fonctionnalités à absolument coder tout de suite ? ».


Faites confiance au programme et à l’accompagnement de l’équipe pédagogique pour donner un nouveau souffle à vos carrières. Enjoy the ride ! 

La communication a été un facteur clé dans notre progression : un point rapide le matin où nous faisions un récapitulatif des tâches de chacun et fixions des objectifs de délais pour le delivery. Un second en début d’après-midi pour savoir où chacun en était et un débrief d’une bonne demi-heure en fin de journée pour faire le point sur ce qui a été fait, ce qui restait à prioriser puis on se répartissait les tâches à coder pour le lendemain. Nous faisions en sorte de nous entraider un maximum et que tout le monde touche un peu à tout en terme de back et de front pour devenir le plus polyvalent possible.


Quels sont tes projets pour la suite ? 

J’ai rejoint l’équipe de Sweeetch-Alternance, une jeune startup qui propose de simplifier la recherche d’alternance entre étudiants, écoles et entreprises. Au sein d’une équipe bienveillante et qui a soif d’entreprendre, j’ai déjà commencé à travailler sur la version bêta de la plateforme avec un lancement prévu au printemps 2021, conscient de l’énorme challenge technique qui se présente à moi. En parallèle, je vais travailler dans les semaines à venir sur une petite plateforme pour la marque MonClubVoyage, basée sur du marketing digital et relationnel donnant la possibilité de générer des compléments de revenus. Deux projets qui s’inscrivent dans la volonté de me positionner sur de nouveaux secteurs où la traction auprès des utilisateurs est déjà forte et de pouvoir ainsi diversifier mes activités. 

Dans le contexte de possibles reconfinements dans les mois à venir, cela me permet d’avancer sur ces projets depuis notre maison familiale en Lozère, de m’apporter de la disponibilité par rapport aux soins médicaux de ma maman et de la flexibilité pour avancer sur notre projet familial d’atteindre une autonomie alimentaire, en eau et en énergie au moins partiellement d’ici à l’année prochaine.

À moi de mettre l’intensité, la régularité et la passion qu’il faut pour suivre cette feuille de route bien chargée dans les prochains mois, avant de basculer sur le bootcamp en Data Science à Montréal, d’ici à la fin de l’année prochaine.
Farouk a présenté au Demo Day son projet : Rupt'Care pour venir en aide aux pharmaciens et patients


Un conseil à donner aux personnes qui souhaitent suivre la formation ? 

Apprendre à coder devient un indispensable à l’ère où le numérique et le remote vont prendre encore plus d’ampleur après la crise du Covid. Au-delà des aptitudes purement techniques, la formation permet de se focaliser sur le produit, l’expérience utilisateur et le travail d’équipe, chose que je réutilise déjà au travers de mes projets.

Pendant cette bulle de neuf semaines intensives, c’est je crois la meilleure expérience pédagogique que j’ai pu vivre jusque-là. Faites confiance au programme et à l’accompagnement de l’équipe pédagogique pour donner un nouveau souffle à vos carrières. Enjoy the ride ! 
Vous souhaitez en savoir plus sur les formations du Wagon ?
Go further illustration

Êtes-vous prêts à apprendre à coder ?

Nous sommes dans 43 villes dans le monde.

Laptop illustration