Postulez maintenant

Ils ont appris à coder pour devenir Product Managers

Après le Wagon, beaucoup d'étudiant.e.s deviennent Product Managers ou Product Owners. Acquérir des compétences techniques et adopter une bonne vision produit sont des qualités indispensables pour encadrer une équipe de développeur.se.s. Découvrez les avis et conseils d'Elina, Jules et Manon, alumni du Wagon Paris.

Ils ont appris à coder pour devenir Product Managers
Partager l'article
Une des choses que j’ai apprises sur le Product Management c’est que tous les backgrounds peuvent être valorisés.

Alumni du Wagon batch #200, Manon a un profil multi-casquettes : une formation marketing et stratégie ainsi que plusieurs années d'expérience en startups dans la Food-tech à des postes commerciaux, opérations et support. Elle est désormais Head of Product chez Lalalab.

Avant sa formation au Wagon, Jules suit un cursus en école d’Ingénieur suivi d’un Mastère spécialisé Innovation et Entrepreneuriat en école de commerce. Il fonde ensuite une start-up avant de changer de cap pour travailler en tant que Product Manager et Growth Marketer en freelance. Après le bootcamp, Jules décroche un poste de product manager chez Livestorm.

Elina à quand à elle a suivi un parcours classique en école de commerce à Paris. Après ses études, elle rejoint la startup Eatwith comme Data Analyst avant d'intégrer l'équipe de Frichti en tant que Product Manager. Elle occupe aujourd'hui ce même poste chez Job Teaser.

Manon, Jules et Elina sont tous les trois alumni du Wagon Paris et occupent aujourd'hui des postes orientés "produit". Découvre leurs parcours et conseils pour tirer un maximum de la formation. 

Pourquoi apprendre à coder quand on veut devenir Product Manager ?


Manon : J’ai commencé à comprendre les enjeux du Product Management lors de ma dernière expérience où j’étais Directrice des Opérations. J’ai pris beaucoup de plaisir à aider les développeurs à prioriser leur travail en fonction des retours clients que j’avais au quotidien. Une des choses que j’ai apprises sur le Product Management c’est que tous les backgrounds peuvent être valorisés et après 2 faillites consécutives, j’ai décidé d’apprendre à coder pour ajouter la brique technique qu’il me manquait pour pouvoir trouver un poste challengeant en Product.

Le cours du design sprint est particulièrement important car il permet sous un format accéléré de comprendre le processus de réflexion autour d’un nouveau produit.

Elina : Je pense que ce n'est pas tant l'apprentissage du code qui a une grosse valeur ajoutée, c'est plutôt la compréhension des contraintes, des outils et des façons de travailler des développeurs. C'est important pour avoir une bonne relation de confiance avec eux, et pour pouvoir prendre les devants de problèmes parce que tu as conscience de leurs contraintes.

Quels sont vos conseils pour maximiser les 9 semaines quand on souhaite devenir Product Manager ?


Jules : Toutes les compétences en code acquises au cours du Wagon permettront de mieux comprendre le travail des développeurs au quotidien et donc de prendre des meilleurs décisions.

Il faudra être attentif au cours du design sprint est particulièrement important car il permet sous un format accéléré de comprendre le processus de réflexion autour d’un nouveau produit ou d’une nouvelle fonctionnalité: partir d’une réflexion sur les persona jusqu’à la livraison d’un prototype fonctionnel en passant par le design de user flows et de wireframes

Il est aussi particulièrement utile de s'intéresser aux différents outils et librairies mentionnés lors des cours ou utilisés lors des exercices et des projets. Je pense à des outils comme PostgreSQL, Sidekiq, Redis ou même Postman et à des gems comme devise, nokogiri entre autres. Il est aussi important de bien retenir le fonctionnement de l’architecture MVC qui est un patron de conception très répandu pour les web app.
Elina, présentant son projet lors du Demoday

Elina : Se concentrer sur les logiques et méthodologies plutôt que sur les langages à proprement parler. Si on ne compte pas continuer à coder derrière, les langages s'oublient très vite, et ce n'est pas grave. Par contre l'apprentissage de la logique et d'une véritable nouvelle façon de réfléchir, ça c'est pour la vie ! Et c'est tellement utile et satisfaisant au quotidien. Ton cerveau et ton efficacité te remercieront !

En plus de la logique je dirais qu'il faut aussi porter beaucoup d'attention aux outils qu'on découvre pendant le Wagon, qui seront très utiles ensuite pour faire des maquettes rapidement, s'inspirer d'autres designs, gérer un projet, communiquer... Il y a énormément d'outils de ce type sur le marché, ça peut très vite faire peur. Donc autant s'approprier rapidement ceux que le Wagon propose et que tu pourras continuer à utiliser. Cela permet de gagner beaucoup de temps.

La première chose à savoir sur le poste de Product Manager c'est qu'il y a autant de définitions que d'entreprises.

Manon : Essayer de comprendre les enjeux utilisateurs derrière les lignes de code. Les exercices quotidiens réalisés au Wagon nous permettent de nous projeter facilement dans des cas concrets, et il est vraiment important de faire attention aux énoncés / spécifications qui donnent le contexte et l’objectif. C’est à la fois l’ancienne élève et ancienne TA qui parle, mais beaucoup d’erreurs sont dues à une mauvaise lecture des spécifications. Et les specs c’est le futur quotidien du PM / PO !

Il est également important de tester les méthodes agiles : c’est peut-être la compétence que les futurs PM maitrisent le moins en arrivant au Wagon. Pendant les 9 semaines (et surtout les 3 dernières semaines de projets) c’est vraiment intéressant de s’essayer à la création de tâches bien spécifiées, organisées en sprint ou en kanban, et de tester des dailys avec son équipe le matin.

En parallèle, profiter du réseau du Wagon pour contacter les anciens élèves qui se sont lancés dans cette voie, c’est toujours riche d’enseignements !

Quel est le processus pour postuler à un poste de chef de produit ?


Elina : La première chose à savoir sur le poste de Product Manager c'est qu'il y a autant de définitions que d'entreprises. Donc la première étape c'est de comprendre ce qui est attendu de toi en lisant attentivement le détail de la fiche de poste. Est-ce qu'on est sur du technique, de l'opérationnel, de la stratégie, de l'UX, de la data, du marketing même ? En général c'est un peu de tout ça, mais parfois un de ces points est très accentué.

Les PM ne sont pas experts en tout, mais ils sont à l’aise avec tous les métiers de l’entreprise. 

Jules : Le processus est généralement constitué de 3 étapes:
- Un premier rendez-vous avec le Head of Product ou CPO ou VP Product ou CTO, parfois secondé d’une personne des ressources humaines.
- Un test technique, soit en temps limité à faire sur place, soit à faire chez soi.
- Un ou deux entretiens supplémentaires pour rencontrer l’équipe et les fondateurs. Parfois, l’un de ces deux entretiens peut être un entretien technique supplémentaire avec un développeur et/ou un data scientist.

Quels sont tes conseils pour postuler à un poste de Product Manager ? 


Manon : Capitaliser sur ses expériences passées, elles seront toujours utiles : finance, sales, marketing, data… Avoir conscience de ses forces et faiblesses. Les PM ne sont pas experts en tout, mais ils sont à l’aise avec tous les métiers de l’entreprise.

N'hésitez pas à compléter la formation du Wagon par des cours en ligne sur les méthodes agiles. C’est systématiquement demandé lors des entretiens. Il est également primordial de bien comprendre la différence entre les différents métiers du Product Management : PO / PM / Head of Product ce n’est pas du tout la même chose ni le même périmètre.

Enfin, identifier clairement ses motivations : certaines entreprises cherchent à recruter leur premier PM / PO : se retrouver seul aux manettes est extrêmement gratifiant et responsabilisant, mais ça ne convient pas à tout le monde. D’autres s’épanouiront davantage dans des équipes Produit déjà bien structurées et au sein desquelles ils pourront apprendre de leurs collègues plus expérimentés.

Le fait de connaître une bonne partie du vocabulaire technique apporte une légitimité supplémentaire vis-à-vis des développeurs.

Elina : Je conseille de regarder les questions qui sont posées en entretiens, Thigga a un super article sur leur blog sur ce sujet. L'article liste une centaine de questions qui aident à bien préparer un entretien PO ou PM. Il faut avoir des exemples, mine de rien c'est un métier très "terrain", on apprend en faisant, et c'est ça qui garantira l'effet waouh.

D'autre part c'est un métier où la dimension humaine est primordiale. Donc en entretien, au risque de paraître cliché, rester soi même est important pour déterminer s'il y aura un bon fit avec la culture de l'entreprise, ce qui sera déterminant pour ta réussite.


Comment utilisez-vous votre expériences au Wagon / vos compétences techniques dans votre travail quotidien ?
Manon, Head of product chez Lalalab

Manon : Mes compétences techniques me permettent de gagner en crédibilité auprès de l’équipe technique dans le cadre de réunions de préparation des sprints / gestion des bugs, de mieux saisir les échanges entre les PO / Dev / Designers. Enfin, il m'est possible d'expliquer des notions techniques avec des mots simples aux principaux stakeholders.

Jules : Les compétences techniques acquises au Wagon m’aident réellement dans mon métier de Product Manager au quotidien pour différentes raisons :

- La communication avec les développeurs : La connaissance du fonctionnement d’outils techniques comme Github facilite les interactions avec les développeurs car les PM peuvent eux-même en faire usage. De plus, le fait de connaître une bonne partie du vocabulaire technique apporte une légitimité supplémentaire vis-à-vis des développeurs.

- La capacité à challenger les développeurs : lorsque des bugs ou des barrières techniques font surface, la capacité à poser des questions techniques aux développeurs tout en ayant une vision plus globale du produit, de la vision de l’entreprise et du besoin des clients permet souvent de débloquer des situations. Avec ces compétences techniques acquises, les PM sont plus à même de proposer des solutions alternatives qui répondront au besoin du client.

- La rédaction des spécifications : en tant que Product Manager, plus on rentre dans les détails techniques du processus de spécification, plus on a de chances de limiter les bugs, les régressions, les échecs en QA ainsi que les allers-retours avec le développeur dûs à une mauvais communication. L’expérience du Wagon permet au Product Manager de rentrer dans ce niveau de détail lors des spécifications, ce qui au final contribue à livrer plus rapidement et avec plus de fiabilité des nouvelles fonctionnalités.
Vous souhaitez en savoir plus sur la formation de 9 semaines du Wagon ?
Continuer la lecture
Learn to code

Soleil, code et calanques : changez de vie au Wagon à Marseille

Été rime si bien avec apprendre à coder. Les conditions IF, avec le Château d’If. Bref. En juillet, vous pouvez changer de vie. Vous pouvez aussi le faire au soleil.

News

[Podcast] 4 parcours d'entrepreneur.se.s à découvrir

Chaque semaine, dans Les Talks du Wagon, un.e entrepreneur.se nous raconte son parcours, l'histoire de sa startup et nous partage ses ambitions. De leurs échecs retentissants aux coups de génie les plus incroyables, découvrez l'envers du décor des startups tech avec les co-fondateur.ice.s de Back Market, Yuka, LÕU.YETU et eFounders.

Learn to code

Publiez votre premier site web en moins de 10 minutes

Vous souhaitez tester une idée ou mettre votre portfolio en ligne ? Alors ce tuto sur Github Pages est fait pour vous. En seulement quelques clics, vous pourrez héberger gratuitement votre premier site statique intégralement customisable et le partager ensuite au gré de vos envies.

Vous souhaitez rejoindre la meilleure formation intensive au code ?

Nous sommes dans 39 villes dans le monde.